Le message désespéré de Kristina Rady, "Bertrand est fou"

Le message désespéré de Kristina Rady, "Bertrand est fou" L'ex femme de Bertrand Cantat, Kristina Rady, avait laissé un message à ses parents six mois avant son suicide, le 10 janvier 2010. Elle y décrivait le comportement invivable du chanteur.

C'est une nouvelle enquête à charge contre Bertrand Cantat qui sort en librairie. "Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L'amour à mort", publié aux éditions de L'Archipel, et dont des extraits sont publiés par l'Express, revient sur le parcours du leader de Noir Désir et sur la procédure qui avait abouti à son emprisonnement en Lituanie après la mort de Marie Trintignant. Mais pour étayer le récit, les auteurs, les journalistes Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, ont sorti de l'ombre un message laissé par Kristina Rady à ses parents six mois avant son suicide.

Kristina Rady était l'ex femme de Bertrand Cantat. Mais elle était aussi celle avec qui il avait choisi de partager sa vie à nouveau après le drame de Vilnius et son retour en France. Une vie difficile si l'on en croit le message exhumé par les auteurs du livre. "Hélas, je n'ai pas grand-chose de bon à vous offrir", commence Kristina Rady, qui s'excuse de ne pas avoir donné de nouvelles depuis des mois. Puis elle donne quelques détails sur "l'enfer" que lui ferait vivre Bertrand Cantat. Elle dit avoir "du travail", ce que Cantat ne "supporte pas". Elle affirme subir des violences conjugales, avoir "failli y laisser une dent", avoir le coude "totalement tuméfié", un cartilage "cassé" après que Cantat lui a "jeté quelque chose". Elle dit que la veille, "Bertrand a tout cassé".

Kristina Rady se compare à Marie Trintignant

"Tout le monde, bien sûr, dans la rue le considère comme une icône. Comme un exemple, comme une star, et tout le monde désire que pour lui tout aille bien" se désespère aussi Kristina Rady dans ce message. "Et après il rentre à la maison et il fait des choses horribles avec moi devant sa famille." Kristina Rady évoque même la dispute qui avait coûté la vie à Marie Trintignant en 2003 : "A l'époque cela ne m'était pas arrivé à moi, tandis que maintenant cela m'arrive". Elle dit encore qu'une "série d'événements encore plus regrettables que ceux de 2003 a eu lieu". Et si elle ou un autre témoignait de la violence du chanteur, elle semble certaine qu'il "se suiciderait, et alors les enfants resteraient là, orphelins".

Dans le message de 7 minutes laissé à ses parents, Kristina Rady envisage donc la fuite, de "réunir [ses] forces maintenant" et de "s'enfuir avec Liszka [le surnom de leur fille - NDLR], mais sans même savoir où". "Si j'en ai la force et qu'il n'est pas trop tard, je déménagerai dans un autre pays et je disparaîtrai simplement, car je dois disparaître", poursuit-elle. C'est manifestement un autre choix que l'ex-épouse de Bertrand Cantat a fait. Leur idylle tourmentée s'est terminée le 10 janvier 2010, jour où elle s'est pendue à Bordeaux, dans leur domicile, pendant que Bertrand Cantat dormait.

Mariés en 1997, Kristina Rady et Bertrand Cantat ont eu deux enfants, Alice et Milo.

EN VIDEO - Reportage diffusé en janvier 2010 sur Kristina Rady, la mère des deux enfants de Bertrand Cantat.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google