Vidéo de Carla Bruni : les meilleures vannes de Twitter

Vidéo de Carla Bruni : les meilleures vannes de Twitter Carla Bruni apparait très engagée dans une vidéo militante contre le harcèlement scolaire. Trop engagée sans doute. L'ex-première dame s'est attirée en quelques heures les moqueries du Web.

Seul assise devant un fond gris, Carla bruni dit "non" au harcèlement à l'école. Dans une vidéo tournée pour la Fondation canadienne Jasmine Roy et publiée récemment sur le Web pour sensibiliser contre ce fléau subi par de nombreux enfants, l'ex-Première dame prend la parole pendant un peu plus d'une minute. "Nous ne pouvons laisser nos enfants ou nos adolescents évoluer dans un contexte hostile. Le milieu scolaire doit être un environnement sain, positif, enrichissant", débite l'épouse de Nicolas Sarkozy avec le plus grand sérieux et pas mal d'empathie avant de se citer en exemple : "En tant que mère, je ne peux pas fermer les yeux devant ce mal qui brise la vie de milliers d'enfants", continue-t-elle en secouant la tête. Puis vient la phrase clé : "Je dis non à l'intimidation", lance Carla Bruni, mettant sa main en opposition face caméra.

Un message poignant prononcé sur fond de solo de violoncelle qui tirerait les larmes aux plus insensibles d'entre nous. Sauf que le pathos qui transpire du discours et de l'attitude de la chanteuse a plus amusé que sensibilisé les internautes. Beaucoup raillent sa piètre performance d'actrice et ses manières bien peu naturelles. D'autres se moquent de cette main tendue, "seule partie non retouchée de son anatomie". On compare aussi Carla Bruni à une héroïne de série de science-fiction ou de manga donnant à son bras levé des superpouvoirs. Voici ce que le Web a fait de meilleur sur la vidéo ces dernières heures.

Article le plus lu - Renaud a demandé à être hospitalisé › Voir les actualités

Annonces Google