Parti de Dieudonné : une nouvelle formation politique avec Alain Soral ?

Parti de Dieudonné : une nouvelle formation politique avec Alain Soral ? Le polémiste Dieudonné créerait un parti politique avec Alain Soral, nommé "Réconciliation nationale". Quelles idées y seraient défendues ? Doit-on craindre des dérapages antisémites ?

Le polémiste Dieudonné et l'essayiste sulfureux Alain Soral vont créer un nouveau parti politique, "Réconciliation nationale", selon Mediapart. Le site d'information s'est procuré les statuts de la future formation imaginée par les deux hommes, tous deux co-présidents. Le parti politique devrait s'appuyer sur les structures et les réseaux déjà existants de l'association d'Alain Soral "Egalité et Réconciliation", notamment des locaux situés à Saint-Denis.

La question qui se pose désormais est celle des idées développées et défendues au sein de "Réconciliation nationale". Selon Mediapart, Dieudonné serait impatient de pouvoir répondre "aux larbins du Congrès juif mondial, cette organisation mafieuse et sataniste [...] qui a fait plier le Conseil d'Etat" lors de la bataille judiciaire sur le maintien ou non de ses spectacles en début d'année. Alain Soral souhaiterait quant à lui définir une ligne politique claire, dans le but de "se dissocier totalement du Front national". Rappelons que l'essayiste d'extrême droite était il y a quelques années membre du FN, avant que des divergences ne le conduisent vers la sortie. Mais la goutte qui aurait fait déborder le vase idéologique et amené à rompre définitivement avec la ligne de Marine le Pen seraient les récentes prises de position jugées trop "pro-israéliennes" d'Aymeric Chauprade, un conseiller de la leader frontiste. 

"Gauche de travail, droite des valeurs"

L'association d'Alain Soral, qui compterait 12 000 personnes selon Mediapart, construit depuis des années un logiciel idéologique plutôt situé à l'extrême droite de l'échiquier politique, mais revendiqué comme "trans-courants". L'association décrit sa "ligne" de manière sommaire en indiquant que "son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l'unité nationale". Et de préciser : "Nous nous réclamons de 'la gauche du travail et de la droite des valeurs' contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale".

Mediapart indique par ailleurs que les dirigeants du futur parti "préparent leur demande d'agrément auprès de la commission des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP)". Cela implique que les deux hommes entendent créer en marge une structure associative "ayant 'pour objet exclusif de recueillir des fonds' et pour bénéficier des aides publiques en cas d'élection" écrit Mediapart.

EN VIDEO - En 2009, Dieudonné avait déjà composé avec Alain Soral une liste électorale pour les élections européennes, avec une formation appelée "Parti antisioniste" :

Article le plus lu - Remaniement : découvrez le nouveau gouvernement › Voir les actualités

Annonces Google