Gabriella de Monaco : un prénom glamour, éloigné des impératifs traditionnels

Gabriella de Monaco : un prénom glamour, éloigné des impératifs traditionnels Charlène de Monaco et le prince Albert ont choisi d'appeler leurs jumeaux Gabriella et Jacques. Des prénoms qui ne doivent rien au hasard. Et qui sont lourds de sens.

Le Principauté est en ébullition. Mercredi, peu après 17 heures, Charlène a donné vie à deux bébés : Gabriella et Jacques. Des jumeaux princiers dont les prénoms ont été mûrement réfléchis, qui rendent hommage à la dynastie monégasque. Gabriella, elle, a un prénom aux accents italiens. On peut y voir un hommage à la Botte, avec qui Monaco nourrit des liens privilégiés. Pour François Bonifaix, spécialiste des prénoms interrogé par L'Express, "c'est un prénom très pop, très jeune, qui apporte une touche 'people' au duo". Bref, il s'agit d'un patronyme qui fait référence au côté "show bizz" et glamour de la famille. Gabriella, d'ailleurs, ne règnera pas sur le Rocher, son prénom ne revêt donc pas d'impératifs traditionnels. Car à Monaco, l'héritier est toujours le garçon du couple princier s'il se présente dans la famille. Gabriella doit donc laisser le trône à son frère cadet (Jacques est né après elle) parce qu'il est né homme, et ce en vertu des traditions de la principauté, que d'aucuns pourraient juger un peu discriminatoires. Rappelons que si les jumeaux avaient eu le même sexe, c'est bien le premier né qui aurait été désigné héritier.

Le futur héritier du trône, Jacques de Monaco, porte lui le patronyme francisé du grand-père maternel d'Albert II, et père de Grace Kelly : Jack Kelly. Le prénom entier du petit garçon, Jacques Honoré Rainier, est encore plus parlant : au XVIIIe siècle, Monaco a été dirigé par un Jacques et par un Honoré. Quant à "Rainier", il s'agit d'un clin d'oeil évident au père d'Albert, Rainier III, décédé en 2005. L'histoire, toujours. Mais la religion, aussi. Car "Jacques, c'est le prénom de tous les hommes pieux de grande renommée", assure François Bonifaix. Une référence à la tradition chrétienne dans laquelle s'inscrit la Principauté. En bonus, l'aînée hérite du statut de comtesse de Carladès (en Auvergne), tandis que Jacques devient marquis des Baux (Provence). Des choix qui font, là encore mention à l'histoire, en rappelant les liens amicaux que ces anciens fiefs entretenaient avec le Rocher.

En vidéo - Gabriella est deuxième dans l'ordre de succession au trône, juste derrière son frère, Jacques.

Article le plus lu - Mélenchon : la vidéo choc de la perquisition à LFI › Voir les actualités

Annonces Google