Jeannette Bougrab : pour défendre sa vérité avec Charb, elle engage un avocat

Jeannette Bougrab : pour défendre sa vérité avec Charb, elle engage un avocat Celle qui se présente comme la veuve de Stéphane Charbonnier est prête à attaquer en justice tous ceux qui mettront en cause son histoire d'amour avec Charb. Son avocat assure que leur relation est "incontestable".

[Mis à jour le 23 janvier 2015 à 17h11] Jeannette Bougrab contre-attaque. Elle est désormais prête à recourir à la justice pour défendre sa vérité sur le couple qu'elle dit avoir formé avec Charb. Le Point annonce que son avocat, Me Hervé Temime considère que la "relation sentimentale" de la jeune femme et du dessinateur était "incontestable. "Les médias et les réseaux sociaux ont relayé ces deux dernières semaines certains propos injurieux et diffamatoires à l'encontre de Mme Jeannette Bougrab" a fait savoir Me Temime, qui annonce que des "preuves irréfutables" seront "produites en justice".

Il faut dire qu'après l'émotion, les gestes de compassion pour celle qui a perdu un être cher, c'est à une vague de critiques que doit faire face Jeannette Bougrab. La jeune femme est sévèrement attaquée depuis des jours et des jours pour avoir pris la parole en public et s'être présentée comme la compagne du patron de Charlie Hebdo. Charb disparu, il est impossible de réellement savoir quelle était la nature de la relation qui unissait le dessinateur à Jeannette Bougrab

Conflit ouvert avec la famille de Charb

Le conflit ouvert entre elle et la famille de Stéphane Charbonnier (le vrai nom de Charb) est très commenté sur Internet et les réseaux sociaux, alors que c'est une vérité qui n'appartient qu'à Charb et Jeannette Bougrab. L'ex-secrétaire d'Etat se réfugie désormais dans le silence, après avoir livré plusieurs témoignages dans les médias, apparaissant toujours très éprouvée. Pourtant, la version selon laquelle la jeune femme aurait fantasmé sa relation est devenue la plus audible.
Et pour cause, l'entourage de Charb, ses copains de Charlie Hebdo, en plein deuil, ont cru bon de donner leur avis sur cet relation, sans entrer dans les détails. A demi-mots, ils laissent entendre que cette relation n'avait rien de très sérieux. Charb n'avait pas voulu la faire venir lors du pot de Noël de Charlie Hebdo auquel assistent les compagnes des membres de la rédaction, rapporte Gala. Cela aurait pourtant été l'occasion de la présenter à ses amis. L'hebdomadaire cite un proche de Jeannette Bougrab qui avait connaissance de leur relation. Mais si la jeune femme affirme que leur idylle durait depuis 3 ans, ce proche donne une autre version : "Elle en a parlé une fois en juin, évoquant un premier baiser" assure-t-il.

EN VIDEO - L'émotion de Jeannette Bougrab sur TF1 n'était pas feinte quelques jours après le drame :

"Usurpation", "Intolérable" : Jeannette Bougrab mise au ban

Jeannette Bougrab était-elle aussi proche du dessinateur ? Le récent tweet de la féminine de gauche radicale Clémentine Autain, confirme le fait que les proches de Charb n'ont jamais vu Jeannette Bougrab comme la compagne du dessinateur. Clémentine Autain avait posté un message de soutien et de compassion pour celle qui était allée clamer sa tristesse sur les plateaux de télévision. Avant cet autre tweet : "Discus­sion avec proches de Charb. Je retire mon tweet sur Jean­nette Bougrab. La midi­nette qui sommeille en moi en a pris un coup. #Usur­pa­tion".
Peu après le démenti de la famille de Charb, demandant à Jeannette Bougrab de rester en retrait, la directrice adjointe de la rédaction de Charlie Hebdo avait posté sur son compte Facebook un message de commentaire : "Ah quand même ! Va falloir qu'elle se calme, la Jeannette ! Et qu'elle se fasse sérieusement soigner. Ce qu'elle a osé faire est intolérable. C'est un viol posthume".

Jeannette Bougrab : pas reconnue car "de droite" ?

Absente aux obsèques de Stéphane Charbonnier à Pontoise la semaine dernière, Jeannette Bougrab a semble-t-il préféré éviter toute confrontation avec les proches du dessinateur défunt. Il faut dire que ses mots à l'encontre de ceux qui l'excluent aujourd'hui furent très forts sur Europe 1. L'ancienne secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy affirmait en effet qu'en niant cette idylle, les proches de Charb le "tuaient une seconde fois". Sa version des faits : oui elle était bien avec Charb avant sa mort et si cette relation n'est pas reconnue, c'est uniquement parce qu'elle est "de droite". Chargée de la Jeunesse et de la Vie associative dans le gouvernement Fillon, Jeannette Bougrab n'a en effet, politiquement, rien à voir avec le dessinateur, communiste convaincu. Mais ses amis affirment aujourd'hui que l'avocate a toujours voulu "trans­cen­der les fron­tières" et découvrir des univers différents du sien.

Jeannette Bougrab et Charb : les preuves d'une relation

Les preuves d'une relation entre Jeannette Bougrab et Charb existent pourtant. Lors du réveillon du 31 décembre, les deux tourtereaux auraient fait une apparition remarquée. Charb, visiblement amoureux, y aurait échangé plusieurs baisers fougueux avec l'ancienne ministre avant de danser avec la fille de cette dernière. Une photographie des trois protagonistes, enlacés ce soir là, sera même livrée par Jeannette Bougrab à Paris Match pour prouver qu'elle n'est pas une usurpatrice.
D'autre témoignages expliquent la rencontre et l'attachement qui a très vite scellé le couple. C'est le combat pour la crèche Baby Loup, pointée pour avoir licen­cié une salariée voilée, qui aurait permis la rencontre. Fervents défenseurs de la laïcité et de l'égalité des chances, Jeannette Bougrab et Charb auraient ici trouvé un terrain de partage. Et le combat politique se serait très vite transformé en séduction. C'est même Charb "totalement sous la charme", selon des propos rapportés par Gala, qui aurait effectué le premier pas, faisant à Jeannette Bougrab "une cour assidue". Selon l'entourage de l'ex-secrétaire d'Etat, le "premier baisé" aurait eu lieu en juin dernier.

Hospitalisée, elle n'a pu se rendre aux obsèques

La jeune femme a vivement regretté dans les médias les réactions de la famille de Charb. Dans une interview au Figaro Magazine, elle faisait part de sa déception : "Ses proches sont moins tolérants (que lui) et apprécient peu qu'un homme de gauche et une femme de droite puissent s'aimer". Et de regretter cette situation dans Paris Match : "C'est moche d'en arri­ver là. Personne ne pourra m'en­le­ver ma rela­tion avec Charb". Mais Jeannette Bougrab avait pourtant assuré qu'elle ne se rendrait pas aux obsèques de Stéphane Charbonnier, pour ne pas mettre de l'huile sur le feu. Vendredi 16 janvier, elle ne s'est pas rendue à Pontoise pour l'ultime hommage de ses amis, elle était ce jour-là hospitalisée au Val-de-Grâce à Paris, après une semaine probablement exténuante.

Jeannette Bougrab trop présente dans les médias ?

Si la polémique a pris une telle ampleur, c'est sans doute dû à la présence de Jeannette Bougrab sur plusieurs plateaux de télévision, de radio, en France et à l'étranger. Et les propos qu'elle a tenus quelques jours après le drame, cette manière de s'épancher parfois, ont pu paraître indécents à la famille du défunt. "Je préfèrerais être morte et que Charb soit en vie" a-t-elle répété, comme ce souhait de voir les dessinateurs de Charlie Hebdo être inhumés au Panthéon. A la chaîne américaine NBC, en pleurs, elle a même livré des détails très intimes sur ses adieux à Charb, à l'hôpital : "Les médecins avaient mis un voile sur son visage parce qu'il était trop abîmé (...). Je lui ai dit 'Je t'aime' [...] J'ai embrassés ses mains et sa tête, mais pas son visage car il n'avait pas de visage".

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google