Mariah Carey : des "actes sexuels" devant son garde du corps ?

Mariah Carey : des "actes sexuels" devant son garde du corps ? MARIAH CAREY - Un garde du corps accuse Mariah Carey de harcèlement sexuel. La star est menacée de poursuites par l'entreprise de sécurité. La diva aurait, a plusieurs reprises, procédé à une forme d'exhibitionnisme devant son bodyguard...

[Mis à jour le 9 novembre 2017 à 12h10] En France, une telle affaire aurait sans doute remis en question le hashtag #Balancetonporc, a priori exclusivement réservé à la gent masculine. Une entreprise de sécurité envisage de porter plainte contre Mariah Carey, selon le site d'actu people américain TMZ. Ce média, généralement très bien informé, a publié hier un article dans lequel il écrit que la chanteuse serait soupçonnée de harcèlement sexuel sur un ou plusieurs gardes du corps. Le dirigeant de l'entreprise, Michael Agnello, pourrait lancer les poursuites judiciaires dans les prochains jours croit savoir TMZ, qui évoque des faits remontant à ces deux dernières années.

Les principaux faits sujets à caution concernent un séjour au Mexique de Mariah Carey et de son staff, gardes du corps compris. Lors d'un voyage à Cabo San Lucas, l'interprète de Touch my Body aurait convoqué Michael Agnello dans sa chambre d’hôtel pour monter ses bagages. Le garde du corps aurait alors découvert la chanteuse en nuisette transparente, lui intimant l'ordre de déplacer ses valises alors que ce dernier tentait de fuir cette situation embarrassante.

Mariah Carey : un mode opératoire proche de Weinstein ?

Selon Michael Agnello, il n'y aurait eu "aucun contact physique" entre Mariah Carey et lui, mais l'épisode n'est pas sans rappeler les accusations contre le producteur Harvey Weinstein, qui aurait harcelé ou agressé plusieurs actrices dans une chambre d'hôtel, vêtu d'un simple peignoir quand il n'était pas complètement nu. Le garde du corps affirme également que Mariah Carey aurait volontairement "pratiqué des actes sexuels" en sa présence, de manière à ce qu'ils soient directement visibles. 

Entre l'été 2015 et le printemps 2017, Mariah Carey est aussi accusée d'avoir exercé des pressions sur la société chargée de sa sécurité. La diva aurait par exemple exigé d'être protégée uniquement par des "hommes noirs, jamais des blancs". Une exigence allant jusqu'à l'insulte quand le responsable de la société, Michael Agnello, se montrait récalcitrant. Ce dernier aurait ainsi été traité de Nazi ou de suprémaciste blanc, écrit TMZ.

Une dette de Mariah Carey envers la société

Le dirigeant de l'entreprise de gardes du corps indique enfin que Mariah Carey aurait une dette de plus de 220 000 dollars (près de 190 000 euros) envers sa société, correspondant à des impayés. Un renouvellement du contrat qui lie sa société à la star, d'un montant de plus de 500 000 dollars, aurait par ailleurs du être conclu, mais n'a pas été signé. Une première tentative d'arrangement financier aurait échoué. Du côté de l'entourage de Mariah Carey, on confirme les négociations, mais on indique qu'aucune accusation de harcèlement sexuel n'a été portée à la connaissance du staff à ce stade.

Mariah Carey

Annonces Google