Laeticia Hallyday : son avocat tape du poing sur la table

Laeticia Hallyday : son avocat tape du poing sur la table LAETICIA HALLYDAY - A l'issue de la troisième audience qui avait lieu ce jeudi, les avocats de Laura et David ont prétendu que Laeticia Hallyday avait refusé une médiation entre les deux parties. Ce qui a fait bondir son avocat.

[Mis à jour le 24 mai 2018 à 17h01] Dans une relative discrétion, les avocats de Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday se sont réunis ce jeudi matin à huis clos, au tribunal de grande instance de Nanterre. Mais le fracas médiatique occasionné lors des deux premières audiences n'a pas vraiment pu être évité cette fois-ci non plus, au vu des déclarations des différents conseils après leur entrevue de ce jeudi.

En cause, la conclusion de cette troisième audience, à savoir le rejet d'une médiation entre Laeticia Hallyday d'une part et Laura et David de l'autre, que les avocats de ces derniers ont imputé à la veuve de Johnny. En clair, les enfants du chanteur prétende que c'est Laeticia qui refuse cet apaisement, et non l'inverse. "Cela veut dire que nous nous engageons dans un débat qui sera dur et long", a regretté Emmanuel Ravanas, l'avocat de Laura Smet, comme pour mieux renforcer cette version des faits.

Une version qui a fait sortir maître Amir-Aslani de sa réserve. Celui qui défend les intérêts de Laeticia Hallyday conteste vivement avoir refusé l'apaisement. Selon lui, il est "inadmissible que la partie adverse prétende (...) regretter qu'une conciliation n'ait pas encore eu lieu alors qu'il y a peine 3 mois, c'est elle-même qui a engagé une bataille judiciaire et médiatique à outrance sans aucune forme de discussion amiable préalable". Le conseil de Laeticia a évidemment fait référence à l'interview au Point qu'a donnée sa cliente en avril dernier, dans laquelle elle déclarait attendre Laura et David "à bras ouverts". Une position confirmée ce jeudi par Ardavan Amir-Aslani, qui assure que sa cliente "a été et demeure ouverte à toute discussion et proposition de conciliation".

L'avocat de Laeticia Hallyday critiqué par celui de David

De son côté, l'avocate de David Hallyday, Carine Piccio, a quelque peu chargé le conseil de la mère de Jade et Joy, déclarant avoir un confrère (maître Amir-Aslani) "qui s'exprime beaucoup". "En ce qui nous concerne, nous sommes un peu surpris de voir un tel décalage entre la posture médiatique et le discours judiciaire qui est extrêmement clair", a-t-elle ajouté. Quoi qu'il en soit, une nouvelle audience doit avoir lieu le 22 novembre prochain, autant dire que le conflit du testament de Johnny, débuté publiquement en février dernier, est bien parti pour s'éterniser.

Pour rappel, les deux aînés de l'idole des jeunes avaient contesté le document testamentaire de leur père, souhaitant faire primer le droit français sur celui de la Californie, qui autorise de déshériter ses enfants. Une requête à laquelle n'a pas accédé Laeticia Hallyday, seule et unique bénéficiaire de l'héritage de Johnny, pour l'instant. Lors de la précédente audience, le gel des biens immobiliers du chanteur avait été acté, tout comme le refus du droit de regard de Laura et David sur l'album posthume qui doit sortir dans le courant de l'année. 

L'entourage de Laeticia Hallyday dénonce la "pression médiatique"

La volonté affichée de négocier à l'amiable entre les deux parties, évoquée plus haut, initiée publiquement par Laeticia elle-même dans son interview au Point, avait été suivie par maître Ravanas, l'avocat de Laura Smet. Ce dernier espérait et affichait sa volonté de trouver un terrain d'entente avant le 15 juin, date d'anniversaire de Johnny. Plus récemment, l'autre avocat de l'actrice, Me Temime, a fait savoir qu'il s'était entretenu avec Me Amir-Aslani. Mais l'avocat de Laeticia s'était montré dubitatif quant à ce court entretien téléphonique. "Ca leur permet de dire qu'ils ont négocié, c'est du grand art", a déploré son cabinet, pour qui cet appel relève du coup de communication plus que d'une réelle volonté d'apaiser les choses.

L'entourage de la veuve du rockeur, dont les propos ont été relayés par l'AFP, abonde dans le même sens en pointant du doigt la stratégie de Laura et David, ainsi que leurs avocats : "En mettant une très forte pression médiatique, ils veulent acculer Laeticia à donner ce que son mari ne voulait pas donner. Ils veulent qu'elle se dise, sous la vindicte populaire : 'Je vais donner parce que j'en peux plus'".

Article le plus lu : Manifestation du 26 mai : qui défile ? Quel enjeu ? : voir les actualités

Johnny Hallyday / Laura Smet

Annonces Google