Lassana Bathily : le "héros" sera naturalisé français mardi

Lassana Bathily : le "héros" sera naturalisé français mardi Arrivé clandestinement en France, Lassana Bathily s'est comporté en héros en sauvant des otages porte de Vincennes vendredi dernier. Une pétition était en ligne pour demander sa naturalisation.

[Mis à jour le 15 janvier 2015 à 15h42] Il a failli être expulsé en 2009, Lassana Bathily est aujourd'hui considéré comme un héros. A tel point qu'une mobilisation de citoyens français a pris ces derniers jours des proportions assez inédites afin que l'Etat lui accorde la nationalité française pour "acte de bravoure". Et les prières républicaines ont été entendues : le jeune homme de 24 ans sera naturalisé mardi prochain, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Lassana Bathily a sauvé de nombreuses vie vendredi dernier lors de la prise d'otages perpétrée par le terroriste Amedy Coulibaly. C'est lui qui a fait entrer six clients de l'Hyper Casher dans la chambre froide pour les soustraire à l'attention du preneur d'otages, veillant à couper l'alimentation électrique. Le jeune homme s'est ensuite échappé du magasin, contacté la police et aidé les forces de l'ordre à préparer l'assaut en donnant toutes les informations sur la configuration de l'épicerie.

Lassana Bathily est malien. Il est arrivé en France en mai 2006 raconte le journal L'Humanité, qui lui consacre un long portrait. Il est alors scolarisé dans un lycée professionnel parisien, où il a de très bons résultats, il est "hébergé au foyer de travailleurs migrants de la rue Saint-Just, dans le 17e [...]. Un foyer et un stade qu'il fréquente encore régulièrement". En 2009, c'est grâce à la mobilisation de Réseau Education sans frontières qu'il échappe à l'expulsion. Deux ans plus tard, il obtient une première régularisation.

Lassana Bathily va devenir Français

Depuis son acte de bravoure, les internautes se sont mobilisés par centaines de milliers pour demander sa naturalisation. Une pétition réclamant l'octroi de la nationalité française et la remise de la légion d'honneur a été mise en mise en ligne sur Change.org ce week-end par un porte-parole du CRAN. Elle a recueillie près de 300 000 signatures. Et les commentaires sont tous élogieux, soulignant la bravoure et la dimension citoyenne et altruiste de Lassana Bathily : "Cet homme a sauvé des citoyens français au péril de sa vie bien au delà de leurs différences. Son action s'inscrit dans un élan de solidarité, d'humanisme et d'héroïsme" écrit un internaute. "Je signe pour que l'on parle de Monsieur Bathily, que l'on montre au monde entier la différence entre un musulman et un terroriste" explique un autre. "Je signe cette pétition car le comportement de ce jeune homme est exemplaire, à un moment où la République a besoin de symboles et de valeur", peut-on également lire.

Naturalisation pour "acte de bravoure", c'est possible ?

A titre exceptionnel, des titres de séjour ont déjà été accordées à des clandestins en récompense d'actes manifestement héroïques. Ce fut le cas en juin dernier, lorsque des sans-papiers avaient sauvé des flammes des personnes piégées par un incendie dans un immeuble à Aubervilliers. Les législateurs français n'ont jamais intégré dans les conditions d'accès à la nationalité française des manifestations d'actes de bravoure. Depuis 1999, le principe d'acquisition pour "sang versé" a fait son apparition, mais pour marquer la reconnaissance de la France envers les légionnaires. Le Sénat jugeait alors que cette nouvelle disposition de la loi "tend à reconnaître que l'on peut être Français, non seulement par le sang reçu, mais également par le sang versé pour la défense de la France". 

Pour autant, l'autorité publique est en mesure d'accorder la naturalisation sur demande. Elle "garde un pouvoir discrétionnaire d'appréciation soumis au contrôle minimum de la juridiction administrative". Plusieurs conditions doivent être respectées, comme un séjour régulier en France depuis 5 ans, des conditions "d'assimilation", et des conditions de "moralité". La demande concernant Lassana Bathily peut donc être instruite en préfecture et rapidement transférée à la sous-direction des naturalisations du ministre des affaires sociales.

EN VIDEO - Lassana Bathily : "J'ai caché des êtres humains innocents"

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google