Shia LaBeouf : sexe, alcool, drogue... un acteur de tous les extrêmes

Shia LaBeouf : sexe, alcool, drogue... un acteur de tous les extrêmes Shia LaBeouf se montre de plus en plus provocateur, avouant qu'il consomme de la drogue et de l'alcool pour rentrer dans la peau de ses personnages. Il s'est même dit prêt à tourner des scènes de sexe non simulées.

Shia LaBoeuf enchaîne les déclarations provocatrices. Le jeune acteur souhaite rompre avec les blockbusters pour se consacrer au cinéma d'auteurs, pour enfin interpréter des rôles d'envergure. Et afin de se glisser dans la peau de personnages plus complexes que dans Transformers, il est visiblement prêt à tout. Dans une interview accordée à USA Today, l'acteur a confié avoir consommé des acides pour une scène de The Necessary Death of Charlie Countryman. "Il existe une certaine manière d'être sous acide" se justifie-t-il. "Quand je pense au métier d'acteur, je pense à Sean Penn qui s'est fait attacher à une chaise électrique dans Dead Man Walking".

Prendre des substances illicites pour mieux travailler semble même être une habitude chez le jeune homme. Dans le New York Post, il avoue avoir déjà consommé un alcool à 95°, le "moonshine" : "Je l'ai fait pour le film. (...) J'avais ce visage et ses yeux bouffis par l'ivresse dont j'avais besoin, que je ne pouvais pas avoir autrement." Prêt à tous les débordements, Shia LaBoeuf sera aussi prochainement sur le tournage du prochain film très érotique de Lars Von Trier, Nymphomaniac. Pour ce réalisateur, l'acteur américain a déjà annoncé qu'il s'investirait totalement : "Le script indique que les rapports sexuels devront être en vrai, alors on le fera. Tout ce qui est illégal sera flouté, mais à part ça, tout arrivera en vrai", révèle-t-il à MTV news. Parmi ses partenaires sur le film, Shia LaBoeuf retrouvera Charlotte Gainsbourg et Nicole Kidman.

EN VIDEO - La bande annonce de "Transformers 3, La face cachée de la lune" sorti l'année dernière. C'est le dernier blockbuster de Shia LaBeouf.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google