Valérie Trierweiler   ambassadrice d'un site porno, un cap franchi

La rupture de François Hollande et de Valérie Trierweiler attire toutes sortes d'ambitions commerciales, comme celles de YouPorn. La provocation a de quoi choquer.

Cette fois, un cap a été franchi. En proposant à Valérie Trierweiler de devenir l'égérie d'un site pour adultes, les dirigeants de la compagnie Youporn ont fait sauter un verrou, celui de la déférence due à une femme qui a été la compagne d'un chef d'Etat. Un cap a donc été franchi dans la provocation, ce qui en dit long sur le manque de respect à l'égard de l'ancienne Première dame. L'entreprise n'a ainsi eu aucun scrupule à s'amuser de la rupture entre Valérie Trierweiler et de François Hollande, considérant que l'image publique de l'ex-Première dame pouvait être un support sur lequel faire de la publicité. 

Le site Youporn offre en effet, le plus sérieusement du monde, à Valérie Trierweiler "l'opportunité de devenir ambassadrice et porte-parole française" de la société. Une mission rémunérée 500 000 dollars pour une année, apprend-t-on dans Libération. Le communiqué rédigé par l'entreprise est même assez clair : "Honnêtement, nous avons toujours admiré le côté libéral de l'attitude européenne envers le sexe et nous croyons que vous pourriez faire valoir l'importance de ce que nous faisons dans l'industrie". Quant aux missions proposées, elles sont assez explicites : "Avec vos expériences antécédentes en tant que journaliste, nous pensons fortement que vous seriez la candidate idéale pour agir en tant qu'ambassadrice française ; un poste dans lequel vous seriez responsable de générer du contenu concernant les habitudes pornographiques européennes, en plus d'agir à titre de porte-parole" peut-on lire sur le communiqué.

EN VIDEO - François Hollande a annoncé sa rupture avec Valérie Trierweiler le 25 janvier :

Articles recommandés

François Hollande / Valérie Trierweiler

Dernière minute