DSK : dix ans de rumeurs Juillet 2003 : Un "ministre" dans un club échangiste

Procès Strauss-Kahn : toutes les infos 

Le Nouvel Observateur, le 24 juillet 2003

Dans un encadré intitulé "Le ministre est là", le journaliste du Nouvel Observateur Hubert Prolongeau racontait dès juillet 2003 l'arrivée d'une personnalité politique de haut rang dans un club échangiste parisien. L'article fera immédiatement scandale :

"Deux femmes l'accompagnent, jeunes, grandes, et minces. 'Il fait plus gros qu'à la télé, tu trouves pas ?'"

«  C'est bien lui. Un léger frémissement parcourt les troupes. Deux femmes l'accompagnent, jeunes, grandes, et minces. 'Il fait plus gros qu'à la télé, tu trouves pas ?' Son sourire est presque électoral. Il entre dans le salon, serre quelques mains. L'habitude sans doute [...]."

"Aussitôt c'est la ruée. Les énergies trop longtemps prisonnières se libèrent, et ces dames se précipitent. La République va-t-elle être en deuil par étouffement ? Mais non. Le malheureux, un temps débordé, maitrise vite la situation. Sent-il le poids des regards qui convergent vers lui ? Il le cache bien en tout cas. »

A l'époque, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin est outré par cet article. Mais très vite, certains suggèrent que ce n'est pas forcément un ministre de son gouvernement qui est visé. Dominique Strauss-Kahn a quitté Bercy depuis 1999 lui-même. Mais son nom est sur toutes les lèvres.