DSK : dix ans de rumeurs Février 2009 : La lettre de Piroska Nagy

Procès Strauss-Kahn : toutes les infos 

 

L'Express, le 17 février 2009

 

On croyait l'affaire Piroska Nagy terminée, mais une dernière révélation attendait patiemment son heure. Le site de L'Express affirme en février 2009 que la justice a écarté un témoignage de Piroska Nagy lorsque l'affaire a éclaté quelques mois plus tôt. Dans une lettre adressée aux enquêteurs à l'époque, l'ancienne salariée du FMI confirme que DSK n'était pas intervenu dans son départ, mais donne de nouvelles informations sur son comportement :

 

"C'est également un homme agressif, bien qu'il soit charmant."

«  Les circonstances de mon départ et le montant de mon indemnité de licenciement sont un non-sujet, comme vous le savez certainement grâce à vos recherches. Par respect pour votre démarche, je me suis abstenue de tout commentaire dans la presse sur la véritable question qui nous occupe ici : la conduite de M. Strauss-Kahn.

 

"Je vous ai expliqué en détail comment il m'a convoquée plusieurs fois pour en venir à me faire des suggestions inappropriées."

Je pense que M. Strauss-Kahn a abusé de sa position dans sa façon de parvenir jusqu'à moi. Je vous ai expliqué en détail comment il m'a convoquée plusieurs fois pour en venir à me faire des suggestions inappropriées. [...] Je pense que M. Strauss-Kahn est un leader brillant, qui a une vision pour affronter la crise financière mondiale en cours. C'est également un homme agressif, bien qu'il soit charmant. [...] Je crains que cet homme ait un problème pouvant le rendre peu adapté à la direction d'une institution où des femmes travaillent sous ses ordres. »

 

Lorsque la lettre est dévoilée par L'Express, les médias bruissent de nouveau, mais l'affaire n'est pas relancée pour autant.

Présidentielles / Dominique Strauss-Kahn