DSK : dix ans de rumeurs Avril 2011 : Dragueur ou dragué ?

Procès Strauss-Kahn : toutes les infos 

 

 "Le Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn", avril 2011

 

En avril 2011, à un an de la présidentielle, une biographie plutôt bienveillante de Dominique Strauss-Kahn (Ed. du Moment) revient sur ses supposées "affaires" de mœurs. Dans un chapitre intitulé les "trompettes de la rumeur", l'auteur Michel Taubmann cite Véronique Bensaïd, une militante socialiste de Sarcelles qui fut conseillère de DSK à Bercy en 1998 :

 

"Certaines femmes députées me passaient des mots à lui transmettre."

«  Dominique était encore plus dragué que dragueur. C'était inimaginable ! Quand nous étions au banc du gouvernement, pour la discussion des amendements, certaines femmes députées me passaient des mots à lui transmettre contenant parfois des déclarations enflammées, voire délirantes.

 

"On peut parler de harcèlement sexuel. Mais Dominique en était la victime !"

J'ai vu des femmes faire des numéros de claquettes dignes des plus grandes prostituées, j'ai vu des élues, des collaboratrices prêtes à tout pour coucher avec lui [...]. J'ai remarqué ce phénomène avec d'autres ministres. Mais avec Dominique, cela atteignait des sommets. En réalité, on peut parler de harcèlement sexuel. Mais Dominique en était la victime ! »

 

Le penchant "charmeur, pas toujours fin et léger" de Strauss-Kahn est à nouveau évoqué, mais les témoignages insistent sur la probité d'un homme "jamais violent".