Pas beau de se moquer

Autre prix spécial du jury en 2012, Pierre Charon n'aura pas en revanche la palme de l'élégance. Le sénateur UMP de Paris avait déjà scandalisé une partie de ses collègues en s'attaquant à Chantal Jouanno lors des sénatoriales. Sa victime pendant la présidentielle fut Eva Joly et son score à un chiffre : "Eva Joly, c'est un pour tous, tous pour un et deux pour cent".
©  Benoit Deshayes, Photomontage : L'Internaute

Suggestions de contenus