Tron et ses pieds

Le socialiste Thierry Mandon, fraîchement élu député en Essonne, dans la circonscription de l'ancien ministre Georges Tron, n'était pas encore très connu en 2012. Mais il n'a pas hésité à lancer au sujet de son adversaire battu : "Ca lui fera les pieds !" Quand on se souvient que Tron fut accusé par d'ex-employées de viol "commençant systématiquement par des massages de pieds", sa petite phrase n'est plus si anodine... Il a obtenu le "prix de l'encouragement" du Press club.  
©  Benoit Deshayes, Photomontage : L'Internaute

Suggestions de contenus