Ton avis m'intéresse

Dans sa seconde sélection pour 2012, le Press Club terminait (encore une fois) par une "prime" à la raffarinade. Cette fois, il s'agissait d'un conseil prodigué par Jean-Pierre Raffarin au candidat Sarkozy, avec lequel il n'a pas toujours été d'accord : "Travaille tes silences, baisse d'un ton". Conseil bienveillant ou injonction un brin paternaliste ?
©  Photomontage : L'Internaute

Suggestions de contenus