Les genoux du Poitou

Ancien strauss-kahnien devenu proche de Martyine Aubry, Jean-Christophe Cambadelis a semble-t-il gardé une dent contre Ségolène Royal. Il était lui aussi sélectionné pour le prix Press club en 2009 pour cette petite amabilité : "Si Ségolène Royal s'excuse à chaque fois que Sarkozy fait une boulette, elle va passer sa vie à genoux".
©  Montage L'Internaute Magazine

Suggestions de contenus