Pas trop quand même

La réconciliation Aubry-Royal, c'était déjà quasiment fait en 2009. Parmi les appels du pied de Martine Aubry à son ancienne rivale avant les européennes, cette petite phrase était tout de même révélatrice : "Ségolène Royal aura la place qu'elle souhaite dans le PS, même si la plupart sont déjà occupées".
©  Montage L'Internaute Magazine

Suggestions de contenus