Un bilan "dur dur"

Le bilan de "l'an I" de Nicolas Sarkozy par François Hollande en 2008 était très drôle ("Sarkozy est passé de la présidence bling-bling à la présidence couac-couac"). Mais la réponse de Patrick Devedjian aurait pu elle aussi être sélectionnée : "Moi je préfère le couac-couac, qui est en fait la liberté, au plan-plan, qui est l'attitude des gens qui ne font rien".
©  Montage L'Internaute Magazine

Suggestions de contenus