Mauvais, mais vrai

Michel Sapin aime décidément manier les chiffres. Cette fois, c'est le taux de croissance décevant qu'il a décidé de commenter: "C'est un chiffre faible, mais c'était celui que j'avais annoncé". Pour une fois, on aurait préféré qu'il se trompe.
©  Montage Linternaute.com

Suggestions de contenus