Et c'est toi qui conduit ?

Richard Ferrand était encore simple secrétaire général d'En marche quand il a prononcé ces mots : "Fillon et Le Pen pourront bientôt faire du co-voiturage pour aller voir le juge d'instruction". Il ne savait pas encore qu'une fois devenu ministre, il serait lui aussi ciblé dans une affaire et contraint de quitter le gouvernement. Heureusement pour lui, il n'a pas dû conduire jusqu'au juge.
©  Montage AFP / Linternaute.com

Suggestions de contenus