Trop peur de gagner

Participer à une élection et avoir peur de se qualifier, c'est possible, comme l'a prouvé Nicolas Hulot ces derniers mois : "J'ai refusé d'être candidat car j'avais peur d'être au second tour", a indiqué l'ancien animateur au sujet de la présidentielle. Une phrase qui lui a valu le Prix spécial du jury.
©  Montage AFP / Linternaute.com

Suggestions de contenus