Chirac et son fils caché

Jacques Chirac © Communautés européennes - 2009

Mai 2003. Un an après une présidentielle houleuse et le duel Chirac-Le Pen au second tour, une étonnante information émerge sur la toile et intrigue les rédactions. Jacques Chirac aurait un fils caché de 17 ans au Japon. Celui-ci serait issu d'une liaison du chef de l'Etat, à qui on attribuait déjà plusieurs conquêtes extraconjugales, avec une "charmante interprète". On savait l'amour de Chirac pour la culture japonaise, mais cette fois la rumeur, totalement fausse, va bien plus loin.
Elle s'alimente de surcroît d'une large confusion de l'opinion publique sur une "fille cachée" des Chirac. En réalité une jeune Vietnamienne, Anh Dao, adoptée par le couple en 1979, quand le drame des "boat-people" touchait la France entière. Le scoop serait soigneusement retenu par les médias hexagonaux alors qu'au Japon et à l'étranger, ce fils serait de "notoriété publique". L'hypothétique compte en banque de Jacques Chirac au Japon fait déjà les choux gras de la presse et deviendra, pour certains, le moyen de subvenir aux besoins de cette encombrante progéniture. Abracadabrantesque...

Suggestions de contenus