Brown depressif et violent

Gordon Brown © Communautés européennes - 2009

Pas facile à vivre Gordon Brown ? C'est le moins qu'on puisse dire si l'on en croit les rumeurs propagées par les blogs conservateurs et certains tabloïds britanniques. De longue date, la santé physique et psychique de l'ancien Premier ministre fait les choux gras des médias anglo-saxons. Gordon Brown a perdu un œil à 16 ans en jouant au rugby et sa vue, depuis, inquiète. En septembre 2009, les rumeurs avaient aussi avancé l'hypothèse selon laquelle le Premier ministre anglais était contraint de prendre des antidépresseurs pour mieux vivre son impopularité.
Mais l'assaut a pris une autre ampleur début 2010. Dans le Guardian, un éditorial affirmait que le leader des travaillistes se mettrait régulièrement en colère, au point de frapper ses collaborateurs. Le même Guardian affirmait dans la foulée que le secrétaire du cabinet aurait demandé lui-même à Gordon Brown de tempérer ses ardeurs. Formellement démentie par le 10 Downing Street, la rumeur a précédé une remontée de Brown dans les sondages avant les législatives.

Suggestions de contenus