"Il manque une case à monsieur Peillon, la case de maire"

Jean-Christophe Lagarde estime que Vincent Peillon ne prend pas la mesure du rejet de la réforme des rythmes scolaires sur le terrain.

Les phrases clés

"Vincent Peillon a lancé une soi-disant réforme des rythmes scolaires"
"Il n'y a pas d'organisation dans sa tête et dans sa politique"
"C'est un foutoir"
"Peillon est candidat aux européennes"
"Dans 7 mois, 8 mois, il veut partir du gouvernement en laissant le bazar qu'il a mis là"
"Il manque une case à monsieur Peillon"
"Il lui manque la case de maire"
"S'il avait été maire, il se serait rendu compte que son truc n'est pas concerté, pas applicable"