Benoît Hamon "70 % des associations françaises ne paieront plus d'impôt"

La loi sur l'économie sociale et solidaire est-elle assez ambitieuse pour un secteur représentant 10 % de l'économie ?

Les phrases clés

"L'économie sociale et solidaire, c'est de la création de richesse"

"L'ESS est non lucrative, mais elle ne perd pas d'argent"

"Elle ne rémunère pas le propriétaire en capital"

"Emmaüs est en concurrence avec Veolia. Veolia va recevoir le CICE, pas Emmaüs. Quelle est l'entreprise la plus subventionnée des deux ?"

"Il n'y a pas de budget de l'ESS"

"On va juste consacrer 500 millions d'euros de la BPI au financement des entreprises de l'ESS"

"La BPI c'est 40 milliards d'euros"

"Le poids de l'ESS dans l'économie, c'est 10 % du PIB"

La loi assez ambitieuse ? "On verra. On monte en puissance"

"On a fait plus de 310 millions d'euros sous la forme d'abattements sur la taxe sur les salaires"

"70 % des associations française ne paieront plus d'impôt"

"Les associations qui ont entre 1 et 15 salariés seront pour la plupart toutes exonérées du paiement de la taxe sur les salaires"

"Ça c'est du concret. Ca permet à beaucoup d'associations d'être libérées de cette charge pour se consacrer à leurs activités"

"C'est du jamais vu ce que nous faisons avec la BPI"

"Il pourra y avoir des subventions supplémentaires"