Benoît Hamon Cession des entreprises : "Je laisse les bavards bavarder"

Une disposition de la loi ESS veut imposer un droit d'information des salariés sur les projets de cession dans les PME. Un danger ?

Les phrases clés

 "Il y a 50 000 emplois détruits par an dans des PME parce que le chef d'entreprise n'arrive pas à vendre"

"Je m'occupe de ces emplois, je ne suis pas dans l'idéologie"

"Je ne cherche pas à faire du buzz"

"Avant d'être ministre j'étais chef d'entreprise"

"Une PME de l'imprimerie qui ferme parce qu'il n'y a pas de repreneur, ça existe"

"Si il y a une possibilité d'une offre des salariés, c'est l'intérêt du chef d'entreprise"

"Je ne m'assois pas sur 50 000 emplois détruits dans des entreprises en bonne santé"

"Ce dispositif va faciliter les reprises"

"Je laisse les bavards bavarder et je mets en place un droit pour les salariés qui sera très utile"