François Hollande Dieudonné : "Il est dorénavant sous surveillance"

L'interdiction des spectacles de Dieudonné est-elle une atteinte à la liberté d'expression ou une "censure a priori" ?

Les phrases clés

"C'est une question sur la poule et l'œuf, quel est le premier"

"Avant même l'offensive de Manuel Valls, des millions d'internautes avaient regardé ses vidéos sur des plateformes"

"C'est méconnaître la réalité de dire que, parce que les grands médias ne parlaient pas, ces idées abjectes et putrides n'étaient pas diffusées"

"Nous avons découvert que cet individu condamné à plusieurs reprises ne payait pas ses amendes"

"On a fait un très mauvais procès au Conseil d'Etat,  le juriste que je suis le défend"

"L'arrêt Benjamin que tout le monde se jette à la figure (...) était un arrêt de restriction à la liberté d'expression"

" On n'a pas censuré a priori "

"Ce que dit le Conseil d'Etat : le spectacle en question est connu, a déjà été joué (...), c'est parce qu'on sait ce qu'il disait qu'il a été interdit"

"Ça ne veut pas dire que la décision du Conseil d'Etat  vaut pour n'importe quel autre spectacle ou meeting"

" Monsieur M'Bala M'Bala est un polémiste qui teint des propos qui sont des infractions, qui sont condamnable "

"Desproges était iconoclaste, mais il n'était pas en infraction"

"Est-ce qu'il franchi les lignes de la loi ? Quand on nie la shoah, on fait des délits, on n'émet pas des opinions"