David Assouline Loi famille - "Il peut y avoir d'autres solutions"

La loi famille a été repoussée au-delà de 2014 après une mobilisation anti-GPA, anti-PMA et anti-Gender. Est-ce une victoire de la Manif pour tous ? La loi peut-elle revenir en 2015 ?

Les phrases clés

"Le problème de cette manifestation est qu'elle portait sur des sujets qui n'étaient pas prévus dans la loi famille"

"Le PS a toujours dit qu'il était contre" la GPA

"La PMA était un sujet de débat, mais pas présent dans le projet gouvernemental"

"Il y a eu une invention pure et simple d'un enseignement de la théorie du genre, qui n'existe pas dans les écoles"

"Je suis très content qu'enfin on parle du véritable objet et je n'avais pas entendu beaucoup de personnes parler du contenu réel de cette loi"

"Je pense que les sujets qui étaient abordés sont tout à fait fondamentaux"

"Il faut trouver un moyen le plus rapidement possible" (de faire revenir un texte)

"Ce sera 2015 pour le gouvernement"

Calendrier parlementaire : "2014, on sait que c'est très comprimé"

"Il peut y avoir d'autres solutions"

"Aujourd'hui il n'y a pas une mais des familles"

Manif pour tous : "Ils veulent imposer aucune autre famille que la famille traditionnelle"

"Il faut un statut du beau-parent"

"Il faudrait un contrat de coparentalité"

"Il y a le problème de l'adoption simple"

"Il est possible, pour les projets les plus urgents, par les propositions de lois (PPL), de faire en sorte que ces sujets soient débattus"

"Il y a une détermination à légiférer là-dessus"

"Ce n'est pas un report au maximum de quelques mois qui va changer le fond"

"Ce n'est pas un recul, c'est une clarification sur un agenda"