David Assouline PMA : "Ce n'est pas le moment de ré-aborder cette question"

Le gouvernement et le PS ont-ils bien géré la communication entourant l'extension de la PMA pour les couples homosexuels, Pourra-t-elle revenir dans un prochain texte ?

Les phrases clés

"Le parlement est libre"

"Je suis porte-parole du parti socialiste et ici, c'est ma contrainte"

"Je défends et je dis ce qui va être considéré comme une position collective"

"J'aimerais que beaucoup dans ma famille politique et au-delà aient mon attitude"

"Ma position personnelle elle est connue"

"Dans le débat sur la loi famille, ce n'est pas le moment de ré-aborder cette question"

"Il faut continuer à expliquer,  à lever les blocages"

"Certains ne savent même pas ce que signifient les initiales PMA"

"Il y a aujourd'hui pour les couples mariés, une possibilité de PMA"

"Il y a 20 000 enfants aujourd'hui qui sont nés sous PMA"

"Je pense que globalement, on gagne beaucoup plus de clarté sur ce que l'on va faire et il y a des sujets sur lesquels tout n'est pas écrit à l'avance"

"Il y a bien d'autres choses sur lesquelles il faut avancer"

"On peut aussi ajuster, regarder..."

"Mélenchon parle de trahison tous les jours, tous les jours il fait semblant d'être retourné"

"Sur le mariage pour tous, j'ai passé des heures et des heures aussi, comme les autres parlementaires. Où était Monsieur Mélenchon ?"

"On a eu raison de tenir et on continuera à réformer, mais pour réformer, il faut se donner les moyens politiques"