Roland Ries meilleur maire de France, Patrick Balkany bon dernier

Roland Ries meilleur maire de France, Patrick Balkany bon dernier Linternaute.com a noté les 36 000 maires de France selon des critères de proximité et de bonne gestion des municipalités depuis 2008. Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries, est la personnalité politique qui s'en sort le mieux dans les grandes villes. Parmi les cancres, le duo nantais Ayrault/Rimbert et Patrick Balkany, élu de Levallois-Perret, bon dernier du classement général avec un zéro pointé sur l'endettement de sa ville.

Quel maire a le plus travaillé à l'amélioration de la qualité de vie de ses habitants ? Quel élu a le plus développé les équipements de santé, d'accueil de la petite enfance, d'éducation, ou encore favorisé l'implantation des commerces dans sa commune ? Quel est celui ou celle qui a fait visiblement progresser l'attractivité de son territoire ? Et surtout quel édile y est parvenu sans grever le budget de sa municipalité ? Linternaute.com dévoile son classement des meilleurs maires de France pour la proximité. A partir de l'évolution, depuis 2008, d'une cinquantaine de critères, des notes ont été attribuées à chaque édile et un classement a été établi, au niveau national et surtout par strate de population.

Premier enseignement : les notes des 36 000 maires sont très resserrées, l'étendue et la variété des critères permettant toujours d'équilibrer la moyenne. Un constat qui donne des écarts peu spectaculaires, mais qui reste somme toute logique : aucun maire ne peut, en effet, exceller ou à l'inverse s'enfoncer sur tous les tableaux...

 Voir le classement global et rechercher un maire

Roland Ries, meilleur maire des grandes villes

ries papier
Roland Ries est maire de Strasbourg depuis mars 2008. © 20 MINUTES/VARELA/SIPA

C'est le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries, qui s'en sort le mieux dans le classement des villes de plus de 100 000 habitants avec la note de 11,17/20 pour le mandat qui s'achève, marqué notamment par une belle progression sur les équipements de santé. L'édile, qui avait largement battu la maire UMP sortante Fabienne Keller en 2008, devance Maryse Joissains-Masini (Aix-en-Provence), Hélène Mandroux (Montpellier) et Alain Rodet (Limoges) qui figurent eux aussi parmi les "grand maires" les plus performants. Chez les élus les moins bien placés, on retrouve Maurice Vincent (Saint-Étienne), plombé entre autres par la situation financière de sa ville, le tandem Jean-Marc Ayrault-Patrick Rimbert (le second ayant succédé au premier en 2012) à la tête de Nantes, ainsi que Christian Estrosi à Nice, sanctionné notamment par une hausse de la fiscalité selon les données du ministère de l'Economie.

 Voir le classement des villes de plus de 100 000 habitants

Patrick Balkany, le pire maire de France ?

Quand on élargit le périmètre, d'autres maires sont récompensés dans ce classement pour leurs résultats locaux et des données synonymes d'attractivité et de qualité de vie : dans des villes plus moyennes (plus de 10 000 habitants), Patrick Boré (La Ciotat), Brigitte Barèges (Montauban) et Frédéric Leturque (Arras) parviennent ainsi à devancer Roland Ries, toutes tailles de communes confondues. Gilbert Meyer à Colmar, Bernard Perrut à Villefranche-sur-Saône, Catherine Peyge à Bobigny ou encore Jean-Pierre Abelin à Châtellerault font aussi partie du club très select des 20 premiers maires de France au niveau national.

balkany papier
Patrick Balkany est maire de Levallois-Perret depuis 2001. © Linternaute.com

Est-ce une garantie d'impartialité de ce classement ? Des maires parfois vivement contestés émergent, comme Brigitte Barèges, bien connue pour son franc-parler et soupçonnée, en pleine campagne à Montauban, de détournements présumés. Maryse Joissains-Masini, critiquée elle aussi à Aix pour sa politique et une enquête sur des emplois fictifs présumés, arrive également en seconde position dans les maires de grandes villes... Mais l'inverse est aussi vrai. Le controversé Patrick Balkany termine dernier dans les villes de plus de 50 000 habitants, mais aussi dans le classement national à la 35 427e place ! La faute à une dette qui a crû de manière exorbitante pendant le dernier mandat.

CARTE : Les maire les mieux et les moins bien classés

(Survolez une ville pour voir le détail)

 Voir le classement des villes de 50 à 100 000 habitants

Juppé, Collomb, Aubry... Maires moyens

Comment s'en sortent les "maires vedettes" dans le classement de Linternaute.com ? Plébiscités par les médias au niveau national, le maire de Bordeaux Alain Juppé et celui de Lyon Gérard Collomb affichent des performances moyennes, certainement dues à un choix méthodologique fort dans notre dossier : privilégier le rôle d'élu de proximité à celui de capitaine de navire, qui favorise systématiquement les très grandes villes et les maires bénéficiant d'une forte exposition nationale. Martine Aubry, Bertrand Delanoë ou encore Jean-Claude Gaudin ne font pas mieux, avec souvent une gestion du budget de leur ville pénalisante.

S'il fallait établir un classement des meilleurs maires parmi les "stars", c'est peut-être Jean-François Copé qui recevrait la palme avec un bilan un peu plus flatteur que les autres à Meaux, ville qui ne boxe cependant pas dans la catégorie des "géants". Le patron de l'UMP, qui a mis en place un "Plan Marshall/Coeur de ville" dans sa commune, se place à la 7e position des maires des villes de 50 000 à 100 000 habitants et à la 106e position nationale.

CARTE : Les notes des "grands maires de France"

(Survolez une ville pour voir le détail)

Une vraie place pour les "petits maires"

juppe papier
Alain Juppé, maire de Bordeaux et vedette de plusieurs autres classements. © Cécile Debise, Linternaute.com

Le parti-pris de Linternaute.com était donc clair : valoriser le bilan des 36 000 maires de France sans se cantonner à l'analyse des 40 plus grandes villes. Eviter les effets de com' qui donneraient un Alain Juppé archi-vainqueur (y compris en terme de fiscalité, alors que celle-ci est déjà très élevée à Bordeaux et continue à augmenter légèrement lors du dernier mandat). Dans le même ordre d'idées, nous ne voulions pas non plus donner une place trop importante à des données macro-économiques sur lesquelles seuls les "grands maires" ont une influence, la majorité des élus locaux n'ayant en réalité que peu de prise sur elles. Bref, il s'agissait de ne pas tomber dans un classement qui annihilerait les efforts de milliers d'élus pour en favoriser une poignée.

Ainsi, dans notre "top-10" des maires de France, on retrouve Michel Dutech le maire de Nailloux (3 076 habitants), qui a semble-t-il su profiter de sa proximité avec Toulouse, Philippe Mignot, maire de Beaurepaire en Isère (4 620 habitants), célèbre pour ses Rencontres Internationales du Cinéma, mais qui a aussi vu le nombre de structures pour la petite enfance croître ces dernières années, ou encore Jean-Pierre Wadoux, maire de Noidans-lès-Vesoul (2 076 habitants), qui a lui aussi vu s'ouvrir une crèche et a amélioré les finances de sa ville. Parmi les toutes petites communes, notons enfin les performances de Patrick Guionnet, maire d'Avoine en Indre-et-Loire (1 834 habitants), ou encore du maire de Vesc dans la Drôme, Alain Faure (284 habitants), qui ont amélioré les équipements sportifs dans leurs municipalités respectives selon les données de l'Insee.

Baroin, Santini, Fromantin, rois des villes fleuries

Dernière information, sans doute plus anecdotique : les maires des villes de plus de 50 000 habitants qui ont le plus fait progresser le fleurissement de leur commune pendant le dernier mandat sont... François Baroin à Troyes, André Santini à Issy-les-Moulineaux ou encore Jean-Christophe Fromantin à Neuilly-sur-Seine. Les maires de Béziers (Raymond Couderc), Clamart (Philippe Kaltenbach), Perpignan (Jean-Marc Pujol), Évreux (Michel Champredon) et de la prestigieuse Versailles (François de Mazières), parviennent eux aussi à obtenir un magnifique 20/20 en la matière, en faisant gagner une à deux fleurs aux panneaux de leurs cités selon les données de l'association des Villes et villages fleuris de France. Un critère tout de même pondéré à 0,5 pour ne pas trop influencer le classement global.

Liens utiles

Classement des maires de France | La méthodologie | Page spéciale municipales

Annonces Google