Nathalie Kosciusko-Morizet Rythmes scolaires : "Si le gouvernement entend la catastrophe, je reviendrai en arrière"

Que compte faire Nathalie Kosciusko-Morizet sur la question des rythmes scolaires, si elle est élue à Paris ?

Les autres phrases-clés

"Je trouve que cette réforme est une mauvaise réforme. Nos inquiétudes sont confirmées. Les rythmes eux-mêmes sont inadaptés. Les enfants sont très fatigués. Ca bouscule tous les rythmes de la semaine."

"Si on peut revenir en arrière, si le gouvernement entend la catastrophe, je reviendrai en arrière. Si on ne peut pas, il y a des choses qu'on peut faire : il y a un problème de recrutement des animateurs. Y a des vrais problèmes de niveau." 

"Il y a un problème de qualité des animations proposés, ce n'est pas la même chose de faire de la pâte à sel ou des cours de langues"

"Les enseignants n'ont pas été écoutés et associés à la réforme. Ils doivent participer et remettre un pied dans la réforme."