"La baisse de participation a été plus forte pour la gauche"

Après un score catastrophique pour le PS et le gouvernement, quelle est l'analyse de Stéphane Le Foll sur le premier tour des municipales ? Le vote FN est-il un vote de protestation ou d'adhésion ?

Les phrases clés

"Je n'ai pas tous les chiffres. Il y a eu une baisse de participation, encore une fois très élevée puisqu'on est à un record depuis 1959, en particulier dans l'ouest."

"De toute évidence, elle a d'abord touché la gauche et le Parti socialiste. De ce fait, les autres partis et en particulier l'UMP ont vu leur niveau remonter au niveau national ."

"Au Mans, à la présidentielle, le FN a fait 9 000 voix. A la municipale il fait 7000 voix et il fait 15 %."

"Je n'en tire aucune conclusion."

"La baisse de participation a été plus forte pour la gauche."

"Est-ce que massivement cela veut dire qu'il y a eu un vote supplémentaire, je ne le crois pas."

"Mais je ne suis pas allé au bout de l'analyse."

"Je laisserai le président de la République faire les choix, les commentaires, les analyses qu'il voudra."

"Ce qui s'est passé dimanche nécessite qu'on soit attentif au message."

"Qu'on comprenne bien ce qui s'est passé, qu'on en tire les conclusions."

"Ce n'est pas pour dire qu'il faut changer de politique, on ne va pas zigzaguer tout le temps."

"Ce serait contraire aux objectifs qu'on poursuit, du redressement du pays."

"Il faut être capable d'écouter, d'entendre et d'ajuster."

"On tire toutes les conclusions après le 2e tour."