"Dans la nouvelle PAC, 3 conditions à respecter pour les agriculteurs"

La nouvelle PAC adoptée en Europe pour la période 2014-2020 réoriente les aides aux agriculteurs vers une agriculture plus verte. Les exploitations françaises seront-elles pénalisées ?

 Voir aussi : "On doit aller vers davantage d'incitatif, de dynamique"

Les phrases clés

"La France a participé à la négociation. Les 52 premiers hectares, surprimés, c'est un choix français"

"Les aides doivent aller là où  il y a de l'emploi"

"La dégressivité au-delà des 52 premiers hectares n'a pas été imposée, elle a été négociée"

"Pour répartir les aides là où il y a en a besoin"

"Il y a une dimension qui s'appelle le verdissement de la politique agricole qui porte sur 30 % des aides"

"Il y a trois conditions à respecter : maintien des prairies permanentes, trois rotation ou trois diversification de production sur les sols et puis il y a ce qu'on appelle les surface d'intérêt écologiques. Trois conditions à remplir pour avoir 30 % des aides"

"Le GIEE c'est autre chose, c'est une démarche active, sans condition"