Municipales Grenoble : sur internet, les rumeurs se propagent #mun38000

Municipales Grenoble : sur internet, les rumeurs se propagent #mun38000 Les rumeurs sur les résultats à Grenoble font le tour de la toile. Et ce, avant même l'heure officielle de publication.

La quadrangulaire grenobloise suscite une grande curiosité? C'est sans doute la raison pour laquelle les rumeurs sur les résultats du 2eme tour des municipales à Grenoble fusent déjà en ce début de soirée sur les réseaux sociaux. Des informations à la limite de la légalité, puisque les médias n'ont pas le droit de produire d'estimation ou de résultat avant 20 heures. Des indications circulent pourtant sur Twitter (les internautes utilisent notamment le hashtag #RadioLondres), sous forme de messages codés ou fleuris, tentant de décrire le paysage politique dans la commune. Des publications étrangères comme la Tribune de Genève distillent également des estimations dès le début de la soirée.
Au 1er tour, à Grenoble, la liste d'alliance EELV-Front de Gauche avait déjoué les pronostics en prenant la première place. Eric Piolle avait récolté 29,41% des voix dans une ville où à peine plus d'un électeur sur deux s'était rendu aux urnes. Il a devancé la liste socialiste de Jérôme Safar (25,31%), pourtant favorite des sondages. Les deux camps n'ont pas fusionné entre les deux tours, laissant la porte ouverte à une quadrangulaire au deuxième tour. En effet, les candidatures de droite Mathieu Chamussy (UMP, 20,86%) et d'extrême-droite de Mireille D'Ornano (FN, 12,56%) se sont maintenues pour ce vote du 30 mars.
Le maire élu en 2008, Michel Destot, a décidé de ne pas se représenter après trois mandats à la tête de Grenoble. Il a ainsi décidé de passer le relais à son adjoint Jérôme Safar. A droite, c'est l'ancien maire Alain Carignon, qui n'a pas été investi par l'UMP et a donc laissé la tête de liste Mathieu Chamussy. Il y a six ans, le candidat de centre-gauche Destot avait été élu avec 48,01 % des voix au second tour, devant le candidat de l'UMP (29,5 %) et la candidate écologiste (22,49 %). Le taux de participation s'était alors fixé à 53 % à Grenoble.
VIDEO - Municipales : la prime au gagnant

Article le plus lu - Manif des profs : pourquoi font-ils grève ? › Voir les actualités

Annonces Google