Harlem Désir : le mauvais élève européen devient secrétaire d'Etat aux Affaires européennes

Harlem Désir a été nommé aujourd'hui secrétaire d'Etat en charge des Affaires européennes. En tant que député européen, il est pourtant loin d'être un bon élève au Parlement de Strasbourg.

Un nouveau visage au gouvernement, parmi d'autres : Harlem Désir, jusque-là Premier secrétaire du parti socialiste, vient d'être nommé secrétaire d'Etat en charge des Affaires européennes, sous le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Mais ce choix soulève quelques questions : à l'approche des élections européennes de mai, ce portefeuille peut être stratégique. Or Harlem Désir, par ailleurs député à Strasbourg, est loin de prendre sa charge très à cœur. C'est en tout cas ce que montrent les chiffres réunis par Vote Watch Europe, organisation à but non lucratif qui veut promouvoir une plus grande transparence et de meilleurs débats au niveau européen.

Selon cette structure indépendante, qui reprend les chiffres du Parlement européen, l'eurodéputé français se classe 752e rang sur les 766 députés pour l'assiduité lors des votes, avec une participation à seulement 48,69% d'entre eux. L'influence de sa charge en tant que Premier secrétaire du PS, poste qu'il assure depuis 2012 ? Ce chiffre circule en tout cas sur Twitter depuis sa nomination aux affaires européennes ce mercredi 9 avril, accompagné de nombreuses critiques sur le choix de cette personnalité pour faire partie du gouvernement de Manuel Valls parmi tous les nouveaux secrétaires d'Etat. Membre du Parlement européen depuis 1999, Harlem Désir a été réélu en 2004 et 2009.

Article le plus lu : Attentat de Manchester : dernières infos : voir les actualités

Laurent Fabius / Manuel Valls