Hervé Mariton "La famille est au coeur de mon engagement politique"

Pour Hervé Mariton, il est possible de mener une politique de la famille en envisageant des économies, notamment sur les allocations.

Les phrases clés :

"Il faut qu'il y ait un contrat de diminution de déficit et que, pendant 2 ou 3 ans, on assume de ne pas indexer ou de sous-indexer les prestations sociales".

"La famille est au coeur de mon engagement politique. En même temps, il faut être cohérent."

"Sur le quotient familial, je considère que c'est grave de s'y attaquer. La politique familiale ne peut pas être le bouc émissaire des économies à réaliser".

"Sur l'APL, le gouvernement bat en retraite parce qu'il a peur des étudiants. Dommage parce que ce serait une forme de justice sans porter atteinte à la politique familiale".

"Sur les retraites, l'idée n'est pas de mettre en cause le montant des retraites. Le gouvernement s'enterre dans la désindexation. Nous sommes, nous, favorables au prolongement des carrières. Nous l'assumons. Il s'agit de cotiser plus longtemps".