Hervé Mariton Manuel Valls : "Il s'est tout de même passé quelque chose"

Hervé Mariton concède que l'UMP n'aurait pas dû rejeter aussi spontanément la nomination de Manuel Valls à la tête du gouvernement.

Les phrases clés : 

"Je crois qu'on n'a jamais écrit qu'on ne voterait jamais rien."

"Nous avons fait une erreur d'appréciation mardi dernier, nous avons voulu penser que Manuel Valls n'existait pas, et qu'au fond, le président de la République n'avait rien changé. La réalité c'est qu'il s'est tout de même passé quelque chose."

"Si nous prenons Manuel Valls par le mépris, nous passerions à côté de ce qu'une bonne partie de l'opinion a entendu."

"Il faut prendre les gens au sérieux, notre travail à nous est de regarder la réalité. Le choc de simplification va-t-il suffisamment loin ? On peut répondre non, mais acceptons de rentrer dans ce débat."

"Il faut s'adapter à l'opinion. C'est le peuple qui commande donc nous prenons l'exercice au sérieux."

"L'opinion nous dit qu'il y a un sujet, donc rentrons dans le fond."