Nicolas Sarkozy : l'ancien Président se moque (encore) du physique de François Hollande

Nicolas Sarkozy : l'ancien Président se moque (encore) du physique de François Hollande Son poids, ses costumes, sa cravate, son manque d'élégance voire de propreté... Nicolas Sarkozy n'est pas tendre avec François Hollande. "Le corps du Président, ça compte" aurait-il lâché.

Nicolas Sarkozy a le commentaire et la moquerie faciles. L'ancien président s'est souvent laissé allé à des petites phrases et mots durs pour qualifier ceux qu'il n'apprécie pas et c'est peu de dire qu'il ne porte pas à François Hollande une estime démesurée. Le Parisien Magazine de ce 17 octobre révèle à nouveau les moqueries auxquelles se prête l'ancien locataire de l'Elysée sur son successeur. "Tout y passe : sa prise de poids, ses lunettes embuées, ses costumes fripés, sa cravate de travers..." écrit le magazine. Nicolas Sarkozy considère que François Hollande n'est pas assez exigeant avec lui-même. En privé, confie le magazine, il revient souvent sur leur apparition publique en Afrique du Sud, lorsque les obsèques de Nelson Mandela les avaient réunis. Ce jour-là, l'ancien chef de l'Etat n'était étonné de voir François Hollande porter le même costume à deux reprises : "Il ne pouvait pas en avoir un de rechange, non ? Le corps du Président, ça compte ! Il faut être propre, élégant, impeccable." La présidentielle 2017 se jouera-t-elle sur le nombre de costumes ?

Ce n'est pas la première fois que la presse relève les moqueries de l'ancien président de la République sur le physique de François Hollande. En 2011 déjà, il aimait l'appeler "le petit" rapportait "La Dépêche" en l'égratignant sur son allure : "Ce qui change dans une campagne, c'est l'intensité de la lumière. Et quand on a un trou dans le fond de teint, ça se voit !" aurait-il alors rapporté. En juillet dernier, c'est L'Express qui révélait de nouvelles railleries lâchées en privé : "Tu l'as vu, ce petit gros ridicule qui se teint les cheveux, aurait-il fait remarquer à un visiteur. T'en connais, toi, des hommes qui se teignent les cheveux ?" se permettait-il.

Quelques semaines auparavant, une chanson de Carla Bruni semblait viser également le physique de François Hollande : "Les bras ballants le pingouin, les bras ballants mais l'œil hautain" / "Il n'est ni beau le pingouin. Ni haut, ni bas, ni laid, ni loin (...) ni rien du tout" / "Il a pas des manières de châtelain non. C'est mal élevé les pingouins, faut que je lui donne des cours de maintien", chantait-elle répondant aux journalistes - peu convaincus - qu'elle ne faisait pas référence à l'actuel président de la République.

EN VIDEO - Lors des obsèques de Nelson Mandela, Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient réunis pour lui rendre hommage :

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google