François Hollande sur TF1 : les 7 annonces du président [EXTRAITS]

François Hollande sur TF1 : les 7 annonces du président [EXTRAITS] FACE AUX FRANÇAIS – François Hollande était l'invité de TF1 ce jeudi 6 novembre 2014 pour tenter de dresser de nouvelles perspectives à mi-mandat et tenir un discours mobilisateur. Voici ses principales déclarations.

[Mis à jour le 6 novembre 2014 à 22h44] Deux ans et demi après l'arrivée de François Hollande à l'Elysée et à la veille d'une année électorale qui s'annonce catastrophique avec les départementales et régionales 2015, le président le plus impopulaire de la Ve République était en direct ce jeudi soir sur TF1. Pas l'allocution : le chef de l'Etat a répondu en direct aux questions de quatre Français et de trois journalistes. Pendant 90 minutes, il a de nouveau essayé d'expliquer sa politique, mais aussi d'ouvrir de nouveaux chantiers pour tenter de reconquérir le cœur des Français.
Nous avons relevé 7 nouvelles annonces lors de notre direct de l'interview du président de la République. François Hollande a annoncé un nouveau contrat pour les seniors, une mission sur la simplification pour les entreprises, portant a priori sur le futur compte pénibilité, 15 000 emplois aidés supplémentaires pour les jeunes, notamment dans la transition et la rénovation énergétiques, un grand plan pour le numérique à l'école (avec l'objectif de fournir une tablette à chaque collégien de 5e en 2016), un dispositif pour les décrocheurs scolaires, un service civique universel et enfin, il a confirmé la candidature de la France pour l'Exposition universelle de 2025. De nombreuses mesures pour les jeunes ont donc été annoncées. Retrouvez ces annonces et les meilleurs extraits de l'émission en vidéo ci-dessous en parcourant notre live.
(FIN DU DIRECT)
22h15 - Les interventions à l'étranger, ses états d'âme personnels, les rythmes scolaires, les paradis fiscaux, l'euthanasie, mais aussi sa mère : François Hollande a poursuivi pendant une dizaine de minutes l'échange avec les internautes sur le site de TF1 - Voir l'extrait.

ANNONCE N°7 : La France candidate à l'Expo universelle en 2025, et Paris candidate au JO en 2024 ?

22h12 - François Hollande revient sur les "grands événements" qui vont survenir en France dans les prochaines mois : l'Euro 2016, la conférence sur le climat en 2015 notamment. Il confirme que la France sera candidate à l'exposition universelle 2025. "Oui, la France va déposer sa candidature à l'exposition universelle en 2025". Une déclaration qui réjouira le député UDI Jean-Christophe Fromantin, venu défendre le dossier sur le plateau de #DirectPolitique mardi.

ANNONCE N° 6 : "Un service civique universel"

22h10 - "Je veux mettre en place un service civique universel de temps limité, un mois, deux mois, pour aller dans une maison de retraite, s'occuper de jeunes, d'une école. Ce ne serait pas obligatoire."

22h05 - Sur la décapitation d'Hervé Gourdel : "L'enquête avance, le gouvernement algérien travaille. Sur Serge Lazarevic : "Nous avons des nouvelles pas récentes, pas de preuves qu'il soit mort donc cela nous laisse à penser qu'il est vivant".

EXTRAIT - Sarkozy : "Il y en a qui sont candidats à tout, même quand ils l'ont déjà été"

22h01 - Sur sa candidature à la présidentielle : "Je suis président, je ne me pose pas la question".

21h57 - Sur la possibilité de l'élection de Marine Le Pen : "Ce qu'on croit impossible un jour peut devenir vrai un autre jour. Qui pouvait imaginer dans les années 1930 ce qu'il pouvait se passer, sans faire de comparaisons trop hasardeuses ? [...) J'ai une responsabilité".
21h55 - Alors qu'on attendait des annonces institutionnelles sur la proportionnelle ou sur le nombre de députés et de sénateurs, Hollande coupe court à la question d'Yves Calvi : "Je ne ferai pas de propositions institutionnelles aujourd'hui", ajoutant "ce n'est pas la priorité".

ANNONCE N°5 : Un dispositif pour les décrocheurs

21h52 - Qu'avez-vous fait pour la jeunesse demande Yves Clavi ? François Hollande rappelle une poignée de mesures et fait une nouvelle annonce : "A partir du mois prochain, tout jeune de 16 à 25 ans sorti du système scolaire pourra revenir à l'école, via l'apprentissage, un stage, une formation en entreprise, si possible un emploi".

21h45 - A peine plus de 800 internautes connectés au site de l'Elysée pour regarder le président. Mauvais signe pour l'émission de TF1 ?

800
La vidéo sur le site de l'Elysée. © Capture Elysee.fr

21h45 - Long débat sur le bilan économique et sur les finances publiques. Sur la fiscalité, Hollande promet : "à partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit". Mais il justifie la hausse des impôts jusqu'à présent par la situation laissée par la droite et par le fait que ce sont les plus aisés qui ont été taxés. "75% des impôts supplémentaires ont été payés par 20% des contribuables".

EXTRAIT - "Pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit"

21h40 - Yves Calvi prend les rênes de l'interview.
21h38 - Un message en direction du monde rural : "la France doit être solidaire, de ses quartiers, de ses zones rurales, de ses métropoles. Tout le monde doit vivre ensemble". Le maintien des services publics mais aussi d'un réseau d'entreprises est évoqué. Puis une référence à la grogne du monde agricole hier : "Il n'y a pas de ruralité sans agriculteurs. On veut manger ! Les agriculteurs veulent de la simplification, il y en aura".

EXTRAIT - Aux agriculteurs : "On veut manger !"

ANNONCE N°4 : Un grand plan pour le numérique à l'école

21h35 - "Dès 2015, on va faire en sorte qu'on puisse apprendre ce qu'est le codage. Faisons en sorte que votre collège soit expérimental." François Hollande parle d'un réseau de collèges expérimentaux et dévoile un objectif en 2016 : "Tous les élèves de 5e seront équipés d'une tablette pour apprendre le numérique." Un effort qui sera financé selon le président de la République : "On dégagera l'argent nécessaire, l'éducation est une priorité."

21h30 - François Hollande répond en évoquant son expérience de président de la Corrèze.
21h29 - Arrivée de Catherine, assistante maternelle et surtout élue locale d'une zone rurale. La question de l'éducation et notamment de la fermeture des petites classes est posée.

ANNONCE N°3 : 15 000 emplois aidés supplémentaires

21h25 - ... dans l'environnement. Long débat sur les emplois aidés, les emplois d'avenir et la politique pour la jeunesse. Hollande affirme notamment que sur la "rénovation énergétique" [...] "on va créer 15 000 emplois d'avenir sans condition de diplôme".

21h15 - Arrivée du troisième Français sur le plateau, Hassen, allocataire du RSA et en formation à Marseille, sur la question de la jeunesse.

ANNONCE N° 2 : "Une mission sur le compte pénibilité"

21h12 - François Hollande promet une mission (avec un chef d'entreprise et un élu) pour que le compte pénibilité "ne coute pas aux entreprises". "Nous allons mettre en place une mission pour permettre de tout simplifier au niveau des entreprises."
21h10 -
S'ensuit un débat sur le dialogue social, la représentativité, la pénibilité, mesure prévue dans la réforme des retraites qui "effraie" les patrons.
21h03 - François Hollande répond par le Pacte de responsabilité. "Nous avons fait le pacte de responsabilité, qui crée le crédit impôt compétitivité emploi. Car j'étais conscient que tout ce qui pesait sur l'emploi était trop lourd". Il rappelle le chiffre : "40 milliards d'euros".

EXTRAIT - Karine à François Hollande : "Comment on a pu en arriver là ?"

21h00 - Karine, chef d'entreprise, attaque bille en tête le président : "Comment a-t-on pu en arriver là ?"

ANNONCE N°1 : Un nouveau contrat pour les seniors

20h50 - François Hollande a annoncé la création d'un nouveau contrat aidé pour les seniors.

20h52 - Face au "bilan mitigé" des emplois de génération, François Hollande indique que l'Etat "vient d'augmenter le montant de l'aide offerte aux entreprises".
20h51 - "Il y a 800 000 personnes de plus de 50 ans au chômage. Il y a un million de personnes au chômage depuis plus de deux ans [...]  J'ai introduit le contrat de génération pour que dans une entreprise, on puisse avoir un senior et un jeune embauchés ensemble."
20h47 - Début du débat face aux Français. Première Française à interviewer le président : Joëlle, 60 ans, en recherche d'emploi.
20h46 -
"Les résultats doivent être au rendez-vous, ils le seront, car ils doivent l'être"
20h45 - Sur son bilan : "Moi je veux pouvoir me regarder dans une glace"

EXTRAIT - Trierweiler : "Il y a des douleurs et je les pardonne"

Interrogé par Thierry Demaizière sur le livre de Valérie Trierweiler, "Merci pour ce moment", le Président a répondu : "il y a des douleurs et je les pardonne".

EXTRAIT - Gayet : "J'ai pu faire des erreurs, je les reconnais"

20h42 - "Il y a ma vie privée, si j'ai pu faire des erreurs je les reconnais". "Il faut respecter la vie privée, l'intimité. Je demande a être jugé sur tout ce que je fais. Mais aller pénétrer la vie privée ? Vous toléreriez cà ?"

EXTRAIT - "Comme si je pouvais arrêter la pluie..."

20h39 - Il évoque aussi la pluie et les images moquées du chef de l'Etat sous des trombes d'eau le jour de son investiture ou plus récemment sur l'Ile de Sein : "oui, il se trouvait qu'il pleuvait quand j'ai remonté les Champs-Elysées". Sur la photo de lui en scooter en allant voir Julie Gayet : "Est-ce que j'ai souhaité cette photo ?" 

EXTRAIT - "J'ai même entendu que je mangeais des frites..."

20h38 - François Hollande réagit aux critiques qui lui sont faites et les tourne en ridicule : "parce que j'ai une cravate de travers, mais où on en est, là ? [...] J'ai même entendu que je mangeais des frites..." La référence au "mangeur de frites" est une réaction aux propos tenus en "off" par Nicolas Sarkozy et révélés par deux journalistes du Parisien récemment dans un ouvrage.

EXTRAIT - "Non, je ne suis pas masochiste"

20h34 - "Non je ne suis pas masochiste" répond François Hollande à
Thierry Demaizière qui évoque son impopularité record et le "cauchemar" de cette première moitié de mandat. "J'ai le cuir tanné".

 

20h30 - C'EST PARTI ! L'émission a débuté peu avant 20h30 sur la mort de Rémi Fraisse. Le chef de l'Etat promet de faire "toute la vérité" pour les parents du jeune homme.
20h20 -
La première photo de François Hollande sur le plateau de "Face au Français" a été postée sur Twitter.

photo
Photo de François Hollande sur le plateau. © Twitter

20h17 - Au PS, on se mobilise. De nombreux militants ont été conviés à Solférino pour accompagner l'interview du chef de l'Etat sur les réseaux sociaux et surtout répondre aux critiques.

ps
La support party du PS. © Twitter

20h09 - Les visages des quatre Français qui vont interviewer le président de la République a été dévoilé par un journaliste de TF1 sur Twitter.

francais
Les 4 Français sélectionnés par TF1. © Capture Twitter

20h04 - TF1 a ouvert son journal à 20 heures avec la mention de l'interview du chef de l'Etat et une image des trois intervieweurs prêts sur le plateau. La présence d'Yves Calvi (RTL mais anciennement sur France 2) attire les premiers commentaires des internautes.

calvi
Un commentaire sur Yves Calvi. © Twitter

Comment se déroulera l'émission ?

Depuis le début de la semaine, TF1 distille les détails de cette émission qu'elle promet inédite. La ligne directrice : faire mieux connaitre un François Hollande qui reste un mystère pour les Français selon Gilles Bouleau, le journaliste vedette de la chaîne. Ce dernier promet une émission qui permettra cette rencontre manquée depuis le début du quinquennat. "On ne sera pas dans la pure politique" dit encore le présentateur, mais "pas dans l'intime" non plus.

"François Hollande n'a jamais été confronté à des Français à la télévision", poursuit Gilles bouleau qui détaille les deux à trois grandes parties du programme : une partie consacrée à la personnalité du chef de l'Etat avec Thierry Demaizière, le présentateur de Sept à Huit, sera suivie d'une confrontation de François Hollande avec quatre Français. Inédit : chaque Français sera seul face au président, à la place d'un journaliste et pourra lui poser plusieurs questions sans être interrompu, comme cela a pu être observé lors des précédents programmes basés sur des panels. L'émission se terminera avec les questions d'Yves Calvi (RTL étant partenaire) qui tentera, avec les réponses de François Hollande, de se "projeter dans la seconde moitié du quinquennat". Sur le fond, François Hollande devrait faire des annonces voire réserver une surprise dans son plan de reconquête. Une réduction du nombre d'élus est évoquée, sans doute pour 2016.

Le plateau de l'émission dévoilé par Gilles Bouleau

Article le plus lu - Album de Johnny Hallyday : où l'écouter en ligne ? › Voir les actualités

Annonces Google