Boris Vallaud : le haut fonctionnaire qui ne demande pas d'augmentation

Boris Vallaud : le haut fonctionnaire qui ne demande pas d'augmentation Boris Vallaud, le compagnon de Najat Vallaud-Belkacem, attire les témoignages flatteurs de ses anciens collègues dans la presse après sa nomination à l'Elysée.

[Mis à jour le 18 novembre 2014 à 11h41] Un collègue "rêvé "et même un homme d'Etat. Voilà comment Boris Vallaud, ancien directeur de cabinet d'Arnaud Montebourg à Bercy, est décrit par ses anciens collègues dans la presse qui s'interroge sur le profil de ce personnage depuis sa nomination à l'Elysée en tant que secrétaire général adjoint de la présidence de la République. On savait que Boris Vallaud était le mari de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education et le père de ses deux jumeaux. 20 Minutes nous apprend par exemple qu'il est aussi un haut fonctionnaire zélé et d'un "bon camarade". Sur le site du quotidien gratuit, David Lebon, ancien chef de cabinet au ministère du Redressement productif, décrit un "collègue rêvé" et affirme qu'il faudra se lever tôt pour lui trouver des détracteurs. Boris Vallaud serait en effet quelqu'un d'"agréable", disponible, "à l'écoute", d'un calme imperturbable. Une denrée rare dans les cabinets ministériels où la tension est souvent à son comble.

Mieux encore, Boris Vallaud serait drôle et capable de détendre l'atmosphère avec une subtile dose d'humour. Un goût pour la "bonne blague" qui devrait plaire au chef de l'Etat selon 20 Minutes. Ce qui ne l'empêcherait pas d'être un excellent manageur et un énorme bosseur, capable de fournir un volume de travail conséquent et d'accumuler les journées à rallonge quand cela s'avère nécessaire. Autrement dit 7 jours sur 7 quand on travaille au sommet de l'Etat. Expert dans de nombreux domaines sur le fond, toujours "ancré dans la réalité", il serait enfin un fin connaisseur des rouages de l'administration. N'en jetez plus !

Ce qui frappe surtout, c'est que Boris Vallaud est d'ores et déjà décrit comme un grand homme d'Etat. Celui qui a servi dans plusieurs cabinets d'administrations locales avant de rejoindre Bercy, serait même un haut fonctionnaire "d'une grande intégrité" et sobre du point de vue de la rémunération. "Il était le 'dir' cab'' le moins bien payé du gouvernement", nous informe encore 20 Minutes dans son article très bien informé (lire). Boris Vallaud aurait même été l'un des rares directeurs de cabinets du gouvernement à ne pas réclamer d'augmentation quand celle-ci était pourtant possible. De quoi faire dire à son ancien collègue de Bercy qu'il a le profil inverse d'un Aquilino Morelle devenu le pestiféré de l'Elysée.

VIDÉO - Boris Vallaud nommé officiellement à l'Elysée le 16 novembre

Boris Vallaud a officiellement rejoint la présidence de la République où il a été nommé dimanche 16 octobre secrétaire général adjoint. Il travaillera donc en collaboration étroite avec Jean-Pierre Jouyet, un très proche de François Hollande. Au Palais, il devrait aussi côtoyer Gaspard Gantzer, ancien communicant de la mairie de Paris et du Quai d'Orsay arrivé il y a quelques mois pour réorganiser la communication de l'Elysée. Ancien de Bercy et proche d'Emmanuel Macron, dont il est l'un des anciens camarades de promo de l'ENA, il devrait aussi jouer le rôle de coordinateur entre le ministère de l'Economie et l'Elysée sur la ligne à suivre en matière de politique économique.

Article le plus lu - Remaniement : découvrez le nouveau gouvernement › Voir les actualités

Annonces Google