Alsace-Lorraine-Champagne

Cette fusion est peut-être la plus controversée de l'ensemble de la réforme © Montage Linternaute.com

La colère de certains Alsaciens n'est sans doute qu'un prélude. Les élus de la nouvelle région s'étendant de Sézanne à Wissembourg - soit 376 kilomètres - risquent d'avoir du mal à s'entendre. Cultures divergentes, histoires complexes : la fusion est envisagée au mieux dans l'indifférence, au pire dans l'aigreur. La Lorraine, en reconversion industrielle, regarde vers le Luxembourg (75 000 travailleurs frontaliers), l'Alsace, plus tertiaire, vers l'Europe et la Champagne, nettement agricole, vers le Bassin parisien. La région possède également un problème de capitale. Strasbourg n'est pas si grande, excentrée et fièrement alsacienne, Metz et Nancy perpétuent leur rivalité séculaire tandis que Reims n'est même pas une préfecture de département... Bref, dans l'est, les intérêts communs risquent d'avoir du mal à émerger à court-terme.

> Capitale de la nouvelle région : Strasbourg 

Suggestions de contenus