Nord-Pas de Calais-Picardie

La fusion a été marquée par la vive opposition de Martine Aubry © Montage Linternaute.com

La politique n'a pas eu raison. Malgré les imprécations de Martine Aubry (pour qui le rapprochement est "absurde") et la possibilité de voir le nouvel ensemble dirigé par le Front National à court terme, le rapprochement Picardie-Nord-Pas-de-Calais est désormais acté. L'affaire ne s'annonce pas facile, les deux ensembles connaissant déjà de nombreuses difficultés : reconversion industrielle difficile dans le Nord, tissus de PME et agriculture en mauvaise posture en Picardie. Ainsi, le nouvel attelage - nommé "Hauts-de-France" par certains maires UMP-UDI - aura le PIB le plus faible de métropole. Les plus sont néanmoins nombreux : la population jeune et féconde pourra bénéficier de l'attraction lilloise et frontalière.

> Capitale de la nouvelle région : Lille

Suggestions de contenus