Fondation Chirac : Bernadette Chirac évite Alain Juppé, François Hollande fait un bon mot [VIDEO]

Fondation Chirac : Bernadette Chirac évite Alain Juppé, François Hollande fait un bon mot [VIDEO] Au Quay Branly, Jacques Chirac a reçu ce matin son protégé de toujours, frontalement opposé à François Hollande. Mais Bernadette Chirac et Alain Juppé ont semblé s'éviter lors de la cérémonie de la Fondation Chirac.

[Mise à jour le 21 novembre 2014 à 12h30] L'ancien président a été ovationné ce matin lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Chirac. Il est apparu très ému, les larmes aux yeux, ayant de prendre place à côtés de François Hollande, tout sourire. Jacques Chirac a réuni ce matin, au musée du Quai Branly, deux adversaires politiques qui pourraient très bien s'affronter lors de la présidentielle de 2017, Alain Juppé et François Hollande. Comme chaque année, la Fondation Chirac organise une remise du prix "pour la prévention des conflits", un événement qui compte pour l'ancien chef de l'Etat, qui se consacre désormais uniquement à son association.

Cette année, tous les regards se sont tournés vers François Hollande et Alain Juppé, qui ont échangé quelques amabilités d'usage, malgré leur rivalité politique amenée à s'accentuer dans les prochains mois. Le grand protégé de Jacques Chirac est d'ores et déjà candidat à la présidentielle de 2017 et a le soutien public de son mentor. Pour autant, François Hollande, "le Corrézien", est lui-aussi devenu un proche de l'ancien président, en entretenant une proximité cordiale. Depuis 2012 rapporte Le Parisien, il lui a rendu plusieurs fois visite, au château de Bity. "Un rituel qui n'a pas pu avoir lieu cet été, Jacques Chirac ayant préféré partir en vacances au soleil" précise le quotidien. En revanche, Bernadette Chirac, de nouveau candidate aux départementales 2015 en Corrèze, et Alain Juppé ont difficilement camouflé leur antipathie du moment, les deux personnalités ayant manifestement tout fait pour éviter de se serrer la main devant les journalistes.

François Hollande a fait un court discours pour rendre hommage à l'ancien président, l'assurant, au nom des Français, de "son respect et son affection". Et de faire un bon mot sur l'une des phrases les plus célèbres de Jacques Chirac sur l'urgence climatique à la tribune : "Vous aviez dit : 'Notre maison brûle !'. Je crains qu'elle ne se soit consumée".

Ce vendredi matin, François Hollande aurait pu ne pas venir, et éviter la photo aux côtés d'Alain Juppé et de Jacques Chirac. "Nous avons été agréablement surpris que le chef de l'Etat réponde encore une fois à notre invitation. Cela donne du relief à notre action" confie la fille de Jacques Chirac au Parisien ce matin. L'ancien président apprécie sans doute la conversation que tiendront ses deux invités de marque. Alain Juppé, président du jury de la fondation, a même prononcé une petit discours à la tribune. Pas l'ancien chef de l'Etat, dont l'état de santé de permet plus vraiment des exercices publics exigeant une concentration totale et une éloquence parfaitement maîtrisée devant un auditoire.

Article le plus lu - Album de Johnny Hallyday : où l'écouter en ligne ? › Voir les actualités

Annonces Google