Eduardo Rihan Cypel : "100 jihadistes qui pourraient un jour passer à l'acte" en France

François Hollande : Eduardo Rihan Cypel : "100 jihadistes qui pourraient un jour passer à l'acte" en France Risque jihadiste, conflit en Irak, François Hollande... Le député de Seine-et-Marne, spécialiste des questions de Défense, était l'invité de #DirectPolitique.

Le député socialiste de Seine-et-Marne était ce matin l'invité de #DirectPolitique, l'émission de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France. Il a notamment conseillé au président de la République de "raconter lui-même son histoire", au sujet de l'affaire Trierweiler. Secrétaire national du PS chargé de la Défense, Eduardo Rihan Cypel s'est, sur le fond, prononcé pour la livraison d'armes à l'Irak et a évoqué un nouveau chiffre concernant la menace que peut représenter le retour de Français partis faire le jihad sur le territoire. Selon lui, ce sont "100 personnes qui pourraient un jour passer à l'acte" en France.

"Je suis convaincu qu'il faudra aider l'armée irakienne, en armement"

"La France n'a pas vocation à intervenir au sol" en Irak selon Eduardo Rihan Cypel, invité à réagir à l'envoi de Mirages en Jordanie pour renforcer le dispositif militaire de la France contre Daesh. "Il s'agira davantage pour l'armée irakienne de prendre ses responsabilités le moment venu", complète-t-il, estimant "qu'il faudra aider l'armée irakienne, quand nous aurons toutes les garanties, en armement, en formation, en stratégie". L'élu de Seine-et-Marne estime par ailleurs que la coalition a raté sa chance de stabiliser la zone il y a quelques mois, quand François Hollande prônait une intervention en Syrie. "Barack Obama avait raté l'occasion en juin 2013 de suivre la lucidité de François Hollande sur la question syrienne", affirme-t-il.

Voir aussi :

"Nous n'avons jamais baissé le budget de la Défense, nous l'avons maintenu"

Russie : "Il ne faut pas ajouter de la tension à la tension"

Rafales au Qatar : "La négociation doit se poursuivre"

Jihadistes en France : "100 personnes qui pourraient un jour passer à l'acte"

Après avoir découvert avec stupeur que des Français faisaient partie des bourreaux de Daesh en Irak, la France craint le retour sur le territoire de ces jihadistes. Pour Eduardo Rihan Cypel, "le risque est réel, la menace est loin d'être virtuelle" de voir un un attentat frapper le pays dans les prochains jours. Parmi les jihadistes français qui combattent à l'étranger, il estime que les service de renseignements ont identifié "à peu près 80, 100 personnes qui sont dangereuses et qui pourraient un jour passer à l'acte".

Voir aussi :

Eduardo Rihan Cypel ne votera pas les propositions de l'UMP sur le terrorisme

La fermeture administrative des sites est "légitime"

Primaires 2017 : "Je demande au Premier ministre de recadrer tous les membres de son gouvernement"

"Les préliminaires ont commencé", grince Edurado Rihan Cypel quand on évoque avec lui la question d'une primaire à gauche en 2017. Le député socialiste est sévère avec Aurélie Filippetti, mais plus encore avec le secrétaire d'Etat Thierry Mandon, qui se sont tous les deux prononcés pour une primaire. "Les primaires, elles, je ne suis pas certain qu'elles se concrétisent un jour", affirme aujourd'hui ce soutien de François Hollande, ajoutant : "Le rôle d'un ministre n'est pas de s'occuper des affaires partisanes des partis politiques." Eduardo Rihan Cypel demande donc à manuel Valls "de recadrer tous les membres de son gouvernement et de recadrer tous les ministres et qu'ils n'ont pas à se mêler des affaires des partis politiques". "Personne n'imagine un président de la République qui aille en primaire et qui soit en même temps président de la République", conclut-il.

Eduardo Rihan Cypel défend en revanche une "candidature unique PS-EELV" dès le premier tour et la croit encore possible : "Non seulement elle est possible, mais elle est nécessaire". Selon lui, Cécile Duflot "n'est pas seule au sein d'EELV. Elle a aussi le temps de la réflexion".

Congrès du PS : "La préparation de l'avenir ou la descente aux enfers"

Alors qu'un congrès du Parti socialiste tendu se profile en juin 2015, Eduardo Rihan Cypel affirme : "Il y a un risque que ce soit la division. Je souhaite que ce soit utile aux socialistes."

Voir aussi :

Pour-contre "spécial congrès du PS"

Affaire Trierweiler : "Je souhaite que le président raconte aussi son histoire"

Eduardo Rihan Cypel s'est exprimé sur les photos volées de Julie Gayet à l'Elysée et sur les attaques de Valérie Trierweiler et conseille au chef de l'Etat de raconter "lui-même son histoire".

"Emmanuel Maurel m'a envoyé un texto pour s'excuser"

Eduardo Rihan Cypel a été moqué par Emmanuel Maurel pour sa présence sur les chaines d'information en continu. Selon le JDD, l'eurodéputé socialiste (frondeur) se serait demandé quelle était la sensibilité de son camarade, en ces termes : "plutôt BFM ou iTélé" ? Très présent sur ces deux chaînes, le député de Seine-et-Marne indique qu'Emmanuel Maurel lui a envoyé "un texto pour s'excuser". Et il se justifie par la nécessité pour un homme politique de porter ses idées dans les médias.

L'intégralité de l'émission

Voir aussi :

Bientôt des "propositions" pour la "France périphérique"

"On est en train de préparer la France du XXIe siècle"

Eduardo Rihan Cypel invité de #DirectPolitique

La menace terroriste et le phénomène des jihadistes français embrigadés jusqu'en Syrie sont venus s'ajouter à la longue liste des préoccupations de l'exécutif ces dernières semaines. Alors que deux jeunes Français ont été identifiés parmi des membres de l'EI exécutant froidement des otages, sur une vidéo difficilement soutenable, l'inquiétude grandit aussi sur la capacité de ces individus à frapper sur le territoire. Loups solitaires ou groupe organisé : les jihadistes peuvent-ils attaquer la France ? Comment lutter contre ce fléau qui semble frapper plusieurs centaines de personnes dans l'Hexagone, des jeunes le plus souvent ? Un retour en France de ces individus, pour un jugement ou une réinsertion, est-il possible ? Alors que l'Assemblée vient d'adopter un texte de lutte contre le terrorisme, Eduardo Rihan Cypel, député de Seine-et-Marne et secrétaire national du Parti socialiste chargé de la Défense, était l'invité de #DirectPolitique ce mardi 25 novembre. Il a répondu aux questions de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France.

Eduardo Rihan Cypel

Natif du Brésil, Eduardo Rihan Cypel a été naturalisé en 1998 après 13 années passées en France. Après un cursus de philosophie, il intègre Sciences Po dont il est diplômé en 2002 et rejoint deux ans plus tard le Parti socialiste. Après avoir été élu conseiller municipal de Torcy et conseiller régional d'Île-de-France, il est élu, en 2012, député de la 8e circonscription de Seine-et-Marne. Figure montante du PS, le trentenaire est promu porte-parole du PS par la même occasion. Sensible à la question des naturalisés et à l'immigration, sur laquelle il a conseillé François Hollande lors de sa campagne, il fait partie des voix qui se sont élevées en 2010 contre le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy. Cet acte fondateur donnera naissance à une association : "Français sans distinction", regroupant des élus naturalisés.

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 40 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google