Election UMP : le programme de Nicolas Sarkozy, nouveau président

Election UMP : le programme de Nicolas Sarkozy, nouveau président Le programme de Nicolas Sarkozy, nouveau président de l'UMP ce soir, est clair : il faut tout changer. De quoi voir la droite faire encore la une de l'actualité dans les prochains mois.

Nicolas Sarkozy a été élu ce samedi 29 novembre président de l'UMP avec 64,5 % des suffrages. Le résultat de Nicolas Sarkozy en décevra quelques uns, puisque son élection à la tête de l'UMP n'est pas le plébiscite tant espéré. Et le chantier qui attend l'ancien président de la République, sorti de sa retraite pour rebâtir son parti et "redonner de l'espoir aux Français", est titanesque. Alors qu'un boulevard est ouvert par une gauche divisée et une majorité plus impopulaire que jamais, l'UMP ne parvient pas aujourd'hui à incarner une alternative crédible. Plombée par les affaires de financement des dernières campagnes présidentielles, au bord de la faillite, perdue politiquement dans une guerre des chefs depuis le duel Copé-Fillon de 2012 jusqu'à l'affrontement Fillon-Juppé-Sarkozy à venir, le parti de la droite est malade.

Le programme de Nicolas Sarkozy pour l'UMP est clair : tout détruire pour tout reconstruire sur de nouvelles bases. Nicolas Sarkozy a plusieurs fois fait part de sa volonté de créer un nouveau rassemblement réunissant toutes les composantes de la droite dans une seule et même "cathédrale" (ce qui était, au passage, le projet initial de l'UMP en 2002). Et on voit mal comment ce bouleversement pourrait avoir lieu sans tuer définitivement l'UMP. Une idée qui a de quoi faire grincer les dents chez les ténors du parti, d'Alain Juppé à Jean-Pierre Raffarin en passant par Bruno Le Maire et Hervé Mariton, les deux rivaux de Nicolas Sarkozy pour cette élection, qui ont plusieurs fois alerté les militants sur le risque de voir l'UMP disparaitre.

Dans le programme de Nicolas Sarkozy pour l'UMP, plus de chapelles, de clubs ou de courants, grand leitmotiv de l'ère Copé, qui avait voulu donner la parole à toutes les sensibilités de la droite. Nicolas Sarkozy veut mettre un terme aux querelles de clochers et il aura fort à faire pour arriver aux départementales 2015 avec un parti soudé. Pour y arriver, il propose de revoir "du sol au plafond" (l'une de ses expressions favorites) la gouvernance du mouvement. Le programme du futur candidat à la présidence de la République devra être élaboré par des conventions thématiques, où les militants auront toute leur place. Ce n'est qu'en cas de désaccords que le chef du parti tranchera. Une révolution dans une mouvance qui a toujours préféré le culte du chef à la "démocratie participative".
EN VIDÉO - Nicolas Sarkozy a répété qu'il ne voulait pas de guerre des chefs à l'UMP lors de sa campagne.

Article le plus lu - Remaniement : c'est imminent, ultimes rumeurs › Voir les actualités

Annonces Google