Jacques Chirac : comment Bernadette a voulu se débarrasser du "type" qui lui a "gâché la vie"

Jacques Chirac : comment Bernadette a voulu se débarrasser du "type" qui lui a "gâché la vie" Entre Jacques et Bernadette Chirac, tout n'a pas été rose, mais les animosités n'ont jamais été aussi vives et douloureuses qu'aujourd'hui. L'ancien président aurait pu être placé dans une institution spécialisée par son épouse.

L'ancien président a bien failli perdre son bureau rue de Lille, à Paris. Pas à cause d'un problème financier ou immobilier, mais parce que son épouse souhaitait un temps le placer "dans une institution spécialisée". Cette révélation, c'est la journaliste politique du Monde Béatrice Gurrey qui la livre dans son ouvrage "Les Chirac" (Robert Laffont). L'ancienne Première dame serait depuis un certain temps, et encore aujourd'hui, exaspérée par son époux, et ne s'en cacherait plus. "Ce type-là a gâché ma vie" se plaint-elle régulièrement, selon Béatrice Gurrey qui rapporte qu'elle aurait chercher à le couper de sa vie publique, pour le "voir enfermé derrière de hauts murs". "Au point que les conseillers encore présents rue de Lille se révolteront : 'Si vous voulez le tuer plus vite, il n'y a que cela à faire'. Ils savent tous que son bureau, les visites, les coups de fil le maintiennent en vie" écrit la journaliste, qui précise, que finalement, Bernadette "renoncera à son projet".

Bien lui en a pris, car Jacques Chirac s'est à nouveau construit un quotidien, ce qui l'empêche de tomber dans les affres de l'oisiveté. Le Point du 29 janvier, qui consacre une enquête à l'ancien président, rapporte qu'il a refusé de ses médecins un fauteuil roulant, - "Pas de petite voiture, ah non !" - et qu'il prend de nouveau goût à s'entretenir avec ses amis, qu'il reçoit dans son bureau ou bien qu'il joint par téléphone. "Il exprime aux uns sa compassion, demande des nouvelles des autres" écrit l'hebdomadaire, qui raconte que désormais, l'ancien chef de l'Etat ne demande plus à son épouse la permission de fumer. Il "se montre volontiers cigarette au bec, n'hésitant pas à se servir dans le paquet de son conseiller". 

Reste que les relations entre l'ancien président et Bernadette Chirac demeurent assez exécrables. L'épouse de celui qui a conduit la France pendant 12 ans a pris ses propres libertés. Bernadette Chirac ne craint plus de contrarier Jacques désormais, et de donner son avis sur la vie politique, tout en se gardant bien de laisser son époux faire de même. De là à dire que l'ex-Première dame le maintient dans un silence des plus arrangeants pour elle, fidèle soutien de Nicolas Sarkozy, il n'y a qu'un pas.

EN VIDEO - Bernadette et Jacques Chirac sont apparus côte à côte fin 2014 lors de la remise du prix de la Fondation Chirac :

Article le plus lu - Tariq Ramadan révèle des SMS chocs › Voir les actualités

Annonces Google