Loi Macron : le sénateur Vincent Delahaye (UDI) votera le texte

Loi Macron : le sénateur Vincent Delahaye (UDI) votera le texte Le sénateur de l'Essonne, Vincent Delahaye, Vice Président de la commission des Finances et maire de Massy, regrette que de trop nombreux élus n'aient pas de "culture économique". Il s'est prononcé pour une réelle réforme fiscale.

Au moment du retrait du vote de la Loi Macron et de l'utilisation de l'artcile 49-3, le sénateur UDI Vincent Delahaye indiquait lors d'un chat vidéo organisé par Actusite (site de CCMBenchmark, éditeur de Linternaute.com) et Club Patrimoine qu'il aurait voté ce texte. Il considère que cette loi est très insuffisante mais qu'elle elle a le mérite d'aller dans le bon sens. Il met cependant en garde sur les lois trop compliquées en prenant pour exemple la loi Duflot, un "flop complet" à cause de sa complexité. "Les lois sont trop bavardes aujourd'hui", regrette le sénateur.

Vincent Delahaye espère que la loi Macron n'est pas la dernière réforme du quinquennat. Pour l'élu, la reprise du cycle économique est présente avec l'alignement euros, taux bas et prix du pétrole. Il faut donc aider les entreprises françaises et surtout les PME à profiter de cette reprise. Mais "nos entreprises ne sont pas en position de pouvoir en profiter", regrette encore l'élu UDI. Elles sont aujourd'hui mal préparés à cause de taux de marge beaucoup trop faibles.

Ces PME sont aussi pénalisés par l'échec du PEA-PME, un produit "pas adapté" et par une fiscalité qui favorise la rente au lieu de l'investissement dans les PME et les entreprises selon lui. " La culture économique est aussi pas assez développée en France" indique cet ancien salarié, de trop nombreux élus n'ayant pas de "culture économique".

Vincent Delahaye s'est aussi prononcé pour une zone euro resserrée avec une fiscalité commune. Cette zone permettrait, sur une période longue, 15 ans de reformer la fiscalité Français.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google