Départementales 2015 : François Hollande fait la queue pour voter, en Corrèze (VIDÉO)

Départementales 2015 : François Hollande fait la queue pour voter, en Corrèze (VIDÉO) François Hollande a voté dans son fief corrézien de Tulle pour ces départementales 2015. Le chef de l'Etat a porté le masque pour ne rien laisser paraitre.

Les élections départementales se poursuivent en France. Et la valse des politiques dans les bureaux de vote continue elle aussi. François Hollande est allé voter à son tour dans son fief de Tulle, en Corrèze vers 11 heures. Un département dont il fut le président de mars 2008 à son élection à la présidence de la République en mai 2012. Le chef de l'Etat à arboré son éternelle bonhommie avant de glisser son bulletin dans l'urne et, après avoir serré quelques mains, donné quelques bises et patienté derrière quelques électeurs. Il a ensuite discuté longuement avec les Corréziens présents, devant caméras et photographes. Il devrait reste encore quelques heures dans le département qui lui a permis de se faire un nom, notamment en tant que challenger de Jacques Chirac dans les années 1980. Il retournera à Paris rapidement ensuite pour attendre et analyser des résultats des départementales 2015 avec son cabinet.

François Hollande n'a lien laissé transparaitre des éventuelles craintes qui peuvent l'envahir en ce jour de scrutin. La débâcle annoncée de la gauche, le basculement de plusieurs dizaines de départements à droite et surtout a poussée du FN, qui pourrait dépasser les 100 élus et diriger, pour la première fois, un voire plusieurs départements doivent pourtant occuper son esprit depuis plusieurs mois déjà. Les départementales en Corrèze elles-mêmes semblent entrer dans le lot. La Corrèze est de ces territoires que la gauche pourrait perdre alors qu'elle fut hégémonique au niveau local jusqu'au municipales 2014. Une Corrèze basculant d'un camp à l'autre le week-end prochain serait perçu comme un camouflet supplémentaire pour le chef de l'Etat.

Article le plus lu - Remaniement : quels changements au gouvernement ? › Voir les actualités

Annonces Google