Départementales 2015 : le PS rayé de la carte dans certains départements ?

Départementales 2015 : le PS rayé de la carte dans certains départements ? C'est le cauchemar des ténors socialistes. Et si le PS était éliminé dès le premier tour dans la moitié des départements dès ce dimanche soir ?

Le résultat des départementales 2015 s'annonce difficile pour les deux principaux partis français et triomphal pour le Front national. Mais parmi les nombreux pronostics émis avant l'élection, il y en a un qui a particulièrement effrayé l'état-major du PS ces dernières semaines. Il est en effet question que le parti, archi-dominateur dans les conseils généraux sortants, soit purement et simplement éliminé de la moitié des cantons dès le 1er tour des départementales ce dimanche. Au PS, tout juste indique-t-on que 500 cantons seront particulièrement difficiles. Le PS pourrait aussi se trouver, à l'issue des résultats des départementales, sans conseiller départemental dans certaines zones particulièrement hostiles comme le Haut-Rhin, la Moselle, le Var, les Alpes-Maritimes les Hautes-Alpes. Ces départements, où même le recrutement de candidats pour les départementales a été difficile, ne compte aujourd'hui que 5 à 10 élus PS.

Et ces élus peuvent vite être balayés par un contexte national délicat pour la gauche mais aussi par un mode de scrutin chamboulé et favorisant dorénavant les vagues voire les raz-de-marée. Le fait notamment de demander aux électeurs de voter pour un binôme (homme-femme) peut aboutir à l'élimination non pas d'un mais de deux conseillers départementaux d'un coup en cas de basculement. Autre paramètre important : le caractère exhaustif de ce scrutin. Les conseillers généraux étaient renouvelés jusqu'à présent par moitié tous les trois ans. Les élections locales étant généralement difficiles pour la majorité en place, cela permettait d'alterner des succès et les échecs électoraux et d'équilibrer la composition d'une assemblée. Mais pour les départementales 2015, tous les conseillers généraux d'un département seront renouvelés. De quoi accentuer la raclée annoncée à Solférino. D'aucuns ajouteront à la liste un redécoupage des cantons pas forcément favorable au PS car créant une certaine homogénéité dans des électorats auparavant éclatés.

EN VIDEO - "La gauche risque de disparaître" de la carte des cantons

Article le plus lu - "Chikirou n'est pas ma compagne", s'agace Mélenchon › Voir les actualités

Annonces Google